POLITIQUE
09/08/2018 08:01 EDT | Actualisé 09/08/2018 09:10 EDT

Même fâchée, l'Arabie saoudite continuera d'exporter son pétrole au Canada

Les étudiants, ça va. Le pétrole? Pas touche.

Le ministre saoudien de l'Énergie affirme que le conflit diplomatique qui oppose son pays au Canada ne nuira pas aux exportations pétrolières vers le territoire canadien.

L'agence de presse officielle Saudi Press cite jeudi le ministre Khalid al-Falih qui affirme que les ventes de pétrole saoudien aux clients canadiens ne peuvent pas être soumises à des circonstances politiques.

Bien que le Canada soit lui-même un important producteur de pétrole, il importe environ 10 pour cent de son or noir de l'Arabie saoudite. La valeur annuelle des échanges bilatéraux entre les deux pays s'élève à environ 3 milliards $ US.

LIRE AUSSI
» Des «trolls» de l'Arabie saoudite prônent l'indépendance du Québec

L'annonce du ministre al-Falih a été faite dans la foulée de plusieurs mesures de rétorsion adoptées contre le Canada pour ses déclarations publiques de la semaine dernière sur le traitement réservé aux militants des droits humains en Arabie saoudite.

Derek Brumby via Getty Images

Riyad a ordonné à l'ambassadeur du Canada, Dennis Horak, de quitter le pays. Le transporteur aérien national Saudia a aussi annoncé la suspension de ses vols à destination et en provenance du Canada à compter du 13 août. Les exportations canadiennes de céréales vers le pays ont également été touchées.

De plus, le départ dès le mois prochain de quelque 800 médecins résidents et étudiants boursiers en provenance d'Arabie saoudite a été ordonné.