DIVERTISSEMENT
08/08/2018 22:45 EDT | Actualisé 09/08/2018 06:12 EDT

Un retour sur scène endiablé pour Shakira au Centre Bell

Les hanches de Shakira ne mentent jamais!

Getty Images for Live Nation

Shakira a été la reine d'un Centre Bell qui a pris des airs de démesure, mercredi soir. La chanteuse a prouvé que sa popularité était bien loin de se tarir. Au menu: un joyeux mélange d'anglais, d'espagnol et même de français.

Avec El Dorado World Tour, Shakira met fin à sept années sans tournée. Après si longtemps, la vedette n'a laissé aucun détail au hasard pour promouvoir son onzième album El Dorado. Des tenues à l'ambiance survoltée, tout y est passé.

LIRE AUSSI
» Shakira vendait un collier orné d'un symbole nazi pour faire la promotion de sa tournée «El Dorado»

La star colombienne de la pop n'avait qu'à se tenir droite et à respirer pour déclencher l'enthousiasme strident de l'assistance d'un peu tous les âges. Sur une scène dénuée de décor, seulement accompagnée de ses musiciens et d'écrans géants, la vedette a comblé ses admirateurs avec tous ses succès les plus connus.

De l'énergie à revendre

Le DJ Salva a été chargé de réchauffer l'ambiance avant l'entrée attendue de la vedette. Les admirateurs ne manquaient pas de crier leur impatience lorsque le DJ répétait le nom de la chanteuse de 41 ans.

Après quelques minutes de retard, la star colombienne a déclenché l'ire d'un Centre Bell plein à craquer. Dès qu'on a senti cette dernière s'approcher, les gradins se sont mobilisés, les cris dispersés et de nombreux cellulaires allumés ont accueilli Shakira.

Dans une ambiance électrisante, la vedette s'est laissée désirer en projetant des photos de sa jeunesse sur les écrans géants surplombant la scène. Elle est ensuite arrivée en trombe sur Estoy Aquí.

Sans surprise, la vedette a enchaîné avec son méga succès She Wolf sous des cris de loups et des tam-tams. Visiblement contente, la foule ne s'est pas faite prier pour se dandiner avec la Colombienne. Vêtue d'un pantalon brillant, Shakira a prouvé encore une fois qu'elle savait danser et onduler du bassin.

«Je suis très heureuse d'être ici de nouveau avec vous», a lancé la chanteuse dans un français impeccable au Centre Bell avant d'entonner Si Te Vas.

«Il y a quelques mois que je pensais que je ne chanterais plus jamais, mais les miracles existent», a continué Shakira toujours en français, remerciant du même souffle le public d'avoir été présent pour elle. Shakira, qui devait initialement se produire à Montréal le 19 janvier dernier avait reporté une partie de sa tournée à la suite d'une hémorragie aux cordes vocales. Sous la lumière des cellulaires, elle s'est ensuite attaquée aux morceaux Nada et Perro Fiel/El Perdón.

Getty Images for Live Nation

Les plus nostalgiques ont été ravis d'entendre les premières notes d'Underneath Your Clothes. Malgré une version plus rythmée que l'original, le public n'a pas eu besoin de l'assistance de la chanteuse pour fredonner le refrain.

De retour en espagnol, Shakira a poursuivi avec Me Enamoré et Inevitable une des premières chansons bien connues de ses admirateurs. Pour Chantaje, elle en a profité pour interagir avec le public. Durant les parties du chanteur Maluma, l'infatigable chanteuse a allégrement ondoyé des hanches.

Avant d'enchaîner avec un autre de ses anciens succès, une projection en espagnol sous-titrée en anglais a permis à la chanteuse de troquer son pantalon ajusté pour une jupe de baladi. Sans arrêter de danser, Shakira a poursuivi avec Whenever, Wherever.

Tous ont battu des mains durant et Amarillo. Si le segment a quelque peu ralenti les ardeurs du Centre Bell, Shakira a avancé pédale au plancher en enchaînant avec La Tortura. Interprétées plus sobrement, Antología et Can't Remember to Forget You ont tout de même continué à faire chanter le public qui connaissait les paroles.

Le tableau final composé de Loca/Rabiosa et de Waka Waka (This Time for Africa) a augmenté l'énergie d'un cran et a délié les jambes du Centre Bell tout entier. Poursuivant sur sa lancée, Shakira a interprété sa reprise bilingue du succès de Françis Cabrel, Je l'aime à mourir. Impossible de conclure le spectacle sans avoir pu s'époumoner sur Hips Don't Lie et La Bicicleta.

Getty Images for Live Nation

Sobre, mais efficace

La chanteuse a trottiné toute la soirée sur la longue passerelle qui fendait la foule au parterre de la salle. Les musiciens et leurs instruments étaient disposés au fond .

Le tout était surplombé par un écran descendant du plafond et de deux écrans géants circulaires. Les projections d'animations décoratives, d'effets de pluie, ou les gros plans sur la star ont rythmé le spectacle.

Shakira n'était de passage qu'un seul soir au Centre Bell. Elle poursuit sa tournée aux États-Unis.