DIVERTISSEMENT
06/08/2018 12:44 EDT | Actualisé 06/08/2018 12:44 EDT

Le festival Osheaga remplit ses promesses

Sur papier, ce n'était pas la programmation la plus exceptionnelle des 13 ans du festival, mais ce fut une autre édition réussie sur toute la ligne.

Il ne s'agissait pas sur papier de la programmation la plus exceptionnelle des 13 ans d'existence d'Osheaga, mais ce fut tout de même une autre édition bien réussie pour le festival qui a accueilli 135 000 personnes de vendredi à dimanche.

En clôturant Osheaga, Florence + the Machine a complètement fait oublier la catastrophe de vendredi soir alors que Travis Scott a livré une performance de 38 minutes. Ce fut le seul faux pas majeur de la fin de semaine alors que le rappeur, qui a été retardé aux douanes à l'aéroport de Dorval, a commencé sa performance à 23h02 au lieu de 21h45.

Sinon, côté musique, il n'y a rien à reprocher au festival qui se tenait pour une deuxième année de suite sur l'île Notre-Dame. Les découvertes ont été nombreuses pour les festivaliers en cette édition où le spectacle le plus couru fut celui du rappeur Post Malone, bien qu'il n'était pas l'une des trois têtes d'affiche.

LIRE AUSSI:

Le hip-hop prend de plus en plus de place dans les festivals et Osheaga suit cette tendance. Outre Post Malone et Travis Scott, les performances de Tyler The Creator, Nav, Rae Sremmurd, Killy et GoldLink ont attiré leurs lots de fans. Sans compter aussi une petite présence du rap québécois avec Loud, Rymz et LaF. Si les deux derniers étaient présentés très tôt samedi et dimanche, Loud a pu profiter d'une place de choix dans la programmation en jouant en début de soirée samedi.

Il faut s'attendre encore l'année prochaine à voir une tête d'affiche provenant de l'univers du rap. Un grand coup avec Drake? Les festivaliers en seraient ravis, eux qui le demandent depuis longtemps.

Un «nouveau» site pour 2019

L'an prochain, Osheaga retournera à son emplacement originel sur l'île Sainte-Hélène. Des installations permanentes sont en construction pour accueillir un plus grand nombre de festivaliers pendant les trois jours de l'évènement.

Evenko, producteur du festival, avait bien aménagé le site sur l'île Notre-Dame. Les déplacements, bien que longs des scènes principales vers les scènes secondaires, se faisaient plus facilement que l'an dernier.

Galerie photoOsheaga 2018: toutes nos photos Voyez les images

Les organisateurs étaient également bien préparés pour faire face à la canicule. La fontaine entre les deux scènes principales a été un lieu très fréquenté pour se rafraîchir. Les points pour remplir les bouteilles d'eau étaient à des endroits stratégiques et des employés avaient été ajoutés dimanche pour faciliter le remplissage.

Il faut féliciter les festivaliers qui se sont fait griller par le soleil toute la fin de semaine pour assister aux prestations de leurs artistes favoris. On gage que plusieurs passeront la journée de lundi confortablement assis à l'air conditionné.

Galerie photoOsheaga 2018: jour 3 Voyez les images