DIVERTISSEMENT
05/08/2018 11:40 EDT | Actualisé 05/08/2018 12:39 EDT

Loud, la coqueluche des milléniaux, prend d'assaut Osheaga 2018

Le rappeur québécois avait un invité surprise pendant son spectacle, ce qui a fait très plaisir à la foule d'Osheaga.

La popularité de Loud ne cesse d'augmenter depuis qu'il a lancé Une année record en novembre dernier.

Après avoir rempli toutes les salles du Québec, une tournée en Europe et une présence remarquée au festival d'été de Québec, le rappeur montréalais se produisait pour la première fois à Osheaga. Et gageons que ça ne sera pas la dernière.

Une semaine après le lancement d'Une année record, les fans de Loud connaissaient déjà par cœur les chansons de son premier album solo. Neuf mois plus tard, même ceux qui ont une mémoire de poisson rouge peuvent les réciter au complet. Et on en a eu la preuve sur l'île Notre-Dame samedi.

Les festivaliers d'Osheaga chantaient à l'unisson Nouveaux riches, Il était moins une, Hell What A View et même Le pont de la rivière Kwaï issu de son EP New Phone, une chanson qui fonctionne toujours bien en spectacle.

Paméla Lajeunesse

Si Loud a rejoint un aussi grand public, il le doit aussi à la présence de Toutes les femmes savent danser sur les ondes des radios francophones. «Elle est numéro un grâce à vous», a rappelé Loud à ses fans, tout en les remerciant. La scène des Arbres est donc devenue une énorme piste de danse quand il a interprété son hit.

Puis vint Lary Kidd, avec qui Loud formait le groupe Loud Lary avec le DJ Ajust, qui demeure aux platines pour Loud. Allait-on assister à une chanson du populaire duo? Pas si vite!

Loud a tout d'abord laissé la place à son ancien comparse qui a livré Petit Jésus à la foule.

LIRE AUSSI:

Mais Loud ne pouvait pas simplement inviter Lary pour faire une seule chanson de son répertoire. La foule n'allait pas le laisser faire s'il avait décidé du contraire. Ajust a donc lancé le rythme de Rien ne va plus et nous revoilà en 2014 à la bonne vielle époque de Blue Volvo. Cela a mené à une augmentation inévitable des décibels quand tout le monde a scandé «tu m'connais pas man, t'es pas dans mes shoes», célèbre verset de LLA rappé par Lary Kidd en fin de chanson.

Ce n'était pas la première fois qu'ils profitaient d'un spectacle solo de l'un des deux rappeurs pour jouer un hit de Loud Lary Ajust, mais la nostalgie ne fait pas de mal à personne.

Paméla Lajeunesse

De retour ensuite à Une année record où Loud a encore requis les services de son ancien complice pour On My Life.

Le spectacle s'est conclu avec 56K, chanson tirée de New Phone et qui a fait connaître le rappeur à l'international grâce au clip qui a été vue près de trois millions de fois sur YouTube. «L'année a commencé avec ça, donc c'est spécial de finir avec cette chanson», a lancé celui qui portait comme d'habitude son blouson «Montréal Made Me Immortel» de la marque Officiel, produite par Lary Kidd.

Loud n'était pas le seul représentant du rap québécois à Osheaga. Plus tôt avant lui, Rymz s'est ajouté à la dernière minute à la programmation lorsque le groupe De La Soul a dû être déplacé en raison d'un pépin de voyagement. Dimanche, les gagnants des Francouvertes, le collectif LaF, lancent la journée sur la scène des Arbres.

Pour voir toutes les photos du spectacle de Loud, consultez notre galerie ci-dessous.

Galerie photo Loud à Osheaga Voyez les images
Galerie photo Osheaga 2018: toutes nos photos Voyez les images