NOUVELLES
03/08/2018 06:46 EDT | Actualisé 03/08/2018 06:46 EDT

Le Canada reconnaît le génocide des Roms

Le gouvernement dit reconnaître l'histoire commune des peuples roms en tant que victimes et survivants des atrocités nazies, aux côtés du peuple juif.

Le communiqué a été signé par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland (photo), et le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez.
AFP/Getty Images
Le communiqué a été signé par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland (photo), et le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez.

Le gouvernement du Canada a reconnu par voie de communiqué le génocide des Roms commis lors de la Seconde Guerre mondiale par les nazis allemands et leurs collaborateurs.

Cette reconnaissance a été faite jeudi, Journée de commémoration du génocide des Roms.

Le communiqué a été signé par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez. Ils écrivent que plus de 500 000 Roms ont été persécutés et assassinés et ont observé que la violence indescriptible infligée aux peuples roms était peu connue du public.

Ils ajoutent que les communautés roms dans de nombreux pays ont été marginalisées et continuent de l'être, dans tous les domaines de la vie, notamment l'emploi, le logement, l'éducation et les soins de santé. En reconnaissant officiellement ce génocide, le gouvernement dit reconnaître l'histoire commune des peuples roms en tant que victimes et survivants des atrocités nazies, aux côtés du peuple juif, commises durant l'Holocauste.

Les ministres Freeland et Rodriguez signalent aussi que le Canada est déterminé à poursuivre son engagement au sein de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste, notamment pour faire connaître le génocide des peuples roms.

Le Musée de l'Holocauste, situé sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, à Montréal, a souligné jeudi le génocide des Roms.