DIVERTISSEMENT
01/08/2018 11:01 EDT | Actualisé 01/08/2018 15:40 EDT

Le Festival international du film de Toronto ajoute 19 films canadiens à sa sélection

Plusieurs Québécois dont Xavier Dolan, Denys Arcand, Maxime Giroux, Sébastien Pilote et Renée Beaulieu font partie du lot.

L'équipe du film «La chute de l'empire américain».
Paméla Lajeunesse
L'équipe du film «La chute de l'empire américain».

Des films de Denys Arcand, Sébastien Pilote et Maxime Giroux font partie des films canadiens qui seront présentés au Festival international du film de Toronto (TIFF).

Un total de 19 titres canadiens ont été annoncés mercredi, dont La chute de l'empire américain de Denys Arcand, qui a pris l'affiche au Québec un peu plus tôt cet été.

Alexandre Landry y tient le rôle d'un homme solitaire qui trouve deux sacs pleins d'argent après avoir été témoin d'un vol à main armée.

"Je pense que c'est l'un de ses films politiques les plus pointus depuis un bon moment", a déclaré le programmateur Steve Gravestock lors d'une entrevue avant la conférence de presse de mercredi.

"D'une certaine façon, même s'il fait état de toutes sortes de corruption, il offre une note d'espoir."

Le "film américain" de Xavier Dolan sera finalement présenté au TIFF. "The Death and Life of John F. Donovan" a été tourné il y a deux ans, mais on ignorait toujours à quel moment on pourrait finalement le voir.

La programmation canadienne inclut également d'autres productions québécoises avec La disparition des lucioles de Sébastien Pilote, La grande noirceur de Maxime Giroux et Les salopes ou le sucre naturel de la peau de Renée Beaulieu.

LIRE AUSSI:

Un autre réalisateur québécois, Kim Nguyen, présentera également son nouveau long métrage, "The Hummingbird Project". Le court métrage Mon Boy de Sarah Pellerin sera quant à lui présenter en première mondiale.

La réalisatrice Jennifer Baichwal proposera quant à elle Anthropocene, dans lequel elle explore les questions environnementales. Il s'agit du dernier volet d'une trilogie qui inclut Manufactured Landscape et Watermark.

On retrouvera aussi le documentaire What is Democracy? d'Astra Taylor, qui se penche sur l'histoire de la démocratie et les dangers qui la guettent.

La programmation inclut Sharkwater Extinction, l'oeuvre finale du défunt cinéaste et défenseur de la nature Rob Stewart, et Prosecuting Evil: The Extraordinary World of Ben Ferencz de Barry Avrich.

Signe des temps, neuf de ces films ont été réalisés par des femmes, symbole que la parité homme-femme s'installe dans les coutumes du festival. Au total, 40% des films présentés au TIFF ont été réalisés par des femmes.

Pour le TIFF, la sélection 2018 «est riche en histoires qui ne puisent pas seulement dans les angoisses canadiennes de notre époque, mais posent également un regard sur celles du reste du monde».

Le TIFF se tiendra du 6 au 16 septembre.

Avec des informations du HuffPost Québec.

À voir également: