DIVERTISSEMENT
31/07/2018 16:57 EDT | Actualisé 31/07/2018 16:57 EDT

Netflix Canada vs. Netflix USA: vous pouvez arrêter d'envier les Américains maintenant

Le catalogue de Netflix Canada est devenu le troisième plus gros du monde.

amesy via Getty Images

Pendant des années, les Canadiens se sont plaints que la sélection du catalogue Netflix au pays n'arrivait tout simplement pas à accoter celui au sud de la frontière.

C'était une raison suffisante pour des abonnés de «sauter la frontière» et d'utiliser le service américain, une pratique largement endiguée par Netflix dans les dernières années.

Mais les choses ont changé. Selon des données colligées par le siteUnofficial Netflix Online Global Search (uNoGS), Netflix Canada offre maintenant 5 500 titres de films et de séries, à peine moins que les 5 707 titres disponibles aux États-Unis.

En fait, le Canada a le troisième plus gros catalogue Netflix des 24 pays surveillés par le uNoGS, derrière les États-Unis et le Japon, qui a la plus grosse sélection au monde.

Il y a à peine deux ans, les Canadiens n'avaient accès seulement qu'à environ 3 400 titres sur Netflix, ce qui équivalait aux catalogues cubain et brésilien.

Bien sûr la quantité n'égale pas la qualité, et les Canadiens aujourd'hui n'ont pas accès à certains contenus notables. Par exemple, la sitcom Cheers, et sa suite Frasier, sont disponibles aux États-Unis, mais pas au Canada. Même chose pour la série populaire Californication. Ces émissions sont toutefois disponibles sur le service CraveTV de Bell.

À l'opposé, le catalogue canadien a parfois donné des exclusivités aux abonnés de ce côté-ci de la frontière, commeStar Wars Episode VII: The Force Awakens, qui a été disponible en exclusivité au Canada pendant un certain temps. (Le plus récent opus de la série, The Last Jedi, est disponible à la fois au Canada et aux États-Unis.)

D'un autre côté, Netflix ajoute beaucoup de contenu canadien à sa plateforme. La compagnie s'est associée à la CBC/Radio Canada pour coproduire Anne et Alias Grace, et a continué la série humoristique Trailer Park Boys.

Selon des mémos de Patrimoine canadien, il est probable que Netflix dépense plus que les diffuseurs privés du Canada en anglais. Ces diffuseurs continuent d'investir davantage en contenu canadien, toutefois, si on ajoute les couvertures des nouvelles et du sport.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.