DIVERTISSEMENT
27/07/2018 09:57 EDT | Actualisé 27/07/2018 10:08 EDT

Amy Schumer fait une visite surprise au Just For Laughs

«Je ne baiserai jamais avec un enfant. Mais si je devais le faire, ce serait avec un des enfants de Stranger Things»

Jeff Kravitz via Getty Images
Photo d'archives d'Amy Schumer.

Habitué à nous réserver de grosses surprises, le Festival Just For Laughs n'a pas dérogé à la tradition en annonçant, à la dernière minute, la venue d'Amy Schumer pour deux spectacles «intimistes» où les billets se sont écoulés en à peine une heure.

«Je ne sais pas ce que vous aviez prévu ce soir, mais les plans ont changé», a lancé une Amy Schumer un brin essoufflée, en débarquant sur scène, avec un pantalon de survêtement et un chandail des Athletics d'Oakland «emprunté» à son amie Rachel Feinstein. Tout juste débarquée de Londres, où elle a donné un spectacle-surprise au pub Phœnix, la star de Trainwreck et I Feel Pretty a remis ça à Montréal, où elle n'a eu aucun mal à remplir la Maison Théâtre, six heures seulement après avoir annoncé sa présence au Just For Laughs.

Dans un cadre beaucoup plus intimiste que le Centre Bell, où elle s'était arrêtée en février 2017, Amy Schumer a effectué un retour aux sources, rappelant ses débuts au JFL, il y a 11 ans, dans le volet «New Faces». Durant 75 minutes, l'humoriste américaine a offert aux Montréalais du nouveau matériel écrit à la hâte dans le menu du service à l'étage de sa chambre d'hôtel. Si elle a parfois semblé avoir du mal à se relire, Schumer a le plus souvent fait mouche avec l'humour sans filtre qui a fait sa réputation.

Le secret d'un mariage réussi

Fidèle à elle-même, la créatrice d'Inside Amy Schumer n'a pu s'empêcher de balancer quelques punchlines sur les tampons hygiéniques et la taille de son vagin. La comédienne de 37 ans est également revenue sur son idylle avec le chef Chris Fischer qui n'est «pas encore circoncis» (comme elle a tenu à le préciser) et qu'elle a épousé en février dernier. Après avoir raconté sa demande en mariage «merdique» («Il a fait sa demande un matin, alors que j'étais encore au lit, puis je me suis rendormie»), Amy a dévoilé son secret pour un mariage réussi. «Je me suis trouvé un homme qui est fatigué et qui a peur d'Internet. Sinon, il m'aurait déjà trompée!»

LIRE AUSSI:

Mais la comédienne n'est jamais aussi drôle que lorsqu'elle fait des blagues bien crues, comme quand elle évoque son père, atteint de sclérose en plaques, qui se déplace dans un fauteuil roulant depuis 15 ans. «Ce n'est pas parce qu'on est dans un fauteuil roulant qu'on est forcément une bonne personne. Mon père n'est pas quelqu'un de bien. Il n'aime que ma sœur et moi, alors qu'on a un frère. Et il a harcelé sexuellement son infirmière. Pourtant, je lui avais payé une prostituée pour le masturber. Mais ça n'a pas marché.»

Une polémique de plus

Amy Schumer en a également profité pour revenir sur les travailleuses du sexe qui ont appelé à manifester contre elle, en juin, à l'occasion d'un spectacle qu'elle devait donner à San Francisco. Ces dernières ont reproché à l'humoriste d'avoir apporté son soutien aux nouvelles lois controversées, connues sous le nom de FOSTA (Fight Online Sex Trafficking Act) et SESTA (Stop Enabling Sex Traffickers Act), destinées essentiellement à lutter contre le trafic sexuel en ligne.

Au cœur de nombreuses polémiques depuis ses débuts sur scène, la comédienne s'est défendue en expliquant que ces nouvelles lois empêcheraient d'«acheter des enfants sur Craigslist pour en faire des esclaves sexuels», avant d'ajouter, avec l'humour qu'on lui connaît: «Je ne baiserai jamais avec un enfant. Mais si je devais le faire, ce serait avec un des enfants de Stranger Things.»

Toujours animée par la même verve provocatrice, Amy Schumer ne pouvait pas terminer son spectacle sans évoquer les nombreux scandales sexuels à l'origine du mouvement #MeToo. «J'ai rencontré Harvey Weinstein à trois reprises, et il ne m'a jamais regardée. Même pas un clin d'œil!» a-t-elle balancé, sans oublier de mentionner que Bill Cosby n'avait jamais daigné lui offrir un verre, alors même qu'elle avait tout fait pour s'inviter dans les coulisses d'un de ses spectacles.

Amy Schumer donnera un second spectacle dans le cadre du JFL ce soir, à 18 h, sur la scène du théâtre Gesù.