Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Menaces de mort contre la mairesse Valérie Plante

C'est la deuxième fois depuis son élection qu'elle fait face à des menaces.

Un homme a été arrêté le mois dernier pour avoir menacé la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Il comparaîtra lundi au palais de justice de Montréal.

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), les menaces ont été proférées sur les réseaux sociaux. C'est la cyberpatrouille de la Sûreté du Québec qui a alerté la police montréalaise, le 29 juin.

Le suspect, un homme de 41 ans, a été arrêté le jour même. Il a été relâché sous promesse de comparaître ultérieurement.

Le SPVM ne dévoilera pas son nom jusqu'à sa comparution. Selon TVA Nouvelles, il s'agit d'Éric Donohue-Rondeau.

C'est la deuxième fois depuis son élection que Valérie Plante fait face à ce genre de situation. En janvier, Claude Meilleur a été arrêté pour un courriel menaçant destiné à la mairesse.

Une autre élue de Projet Montréal, la mairesse de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce Sue Montgomery, a aussi eu maille à partir avec un citoyen. Robin Edgar est accusé de harcèlement criminel envers l'ex-journaliste.

Pendant la campagne électorale, Mmes Plante et Montgomery se sont plaintes de vandalisme misogyne visant leurs pancartes.

Lendemain de victoire pour Valérie Plante
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.