NOUVELLES
24/07/2018 06:26 EDT | Actualisé 24/07/2018 06:26 EDT

Trump pourrait retirer les autorisations de sécurité à ses détracteurs

Une politisation sans précédent du processus, selon des opposants et des observateurs.

Carlos Barria / Reuters

Le président américain Donald Trump envisage de retirer les autorisations de sécurité pour six anciens hauts responsables de la sécurité nationale ayant été critiques à l'égard de son administration, un geste qui serait, selon des opposants et des observateurs, une politisation sans précédent du processus.

La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Huckabee Sanders a affirmé lundi que le président «explore les mécanismes» pour retirer les autorisations de sécurité de l'ancien directeur de la CIA John Brennan et de cinq autres anciens responsables ayant occupé certaines des fonctions les plus délicates au gouvernement: l'ancien directeur du FBI James Comey; James Clapper, l'ancien directeur du renseignement; l'ex-directeur de la CIA Michael Hayden; l'ancienne conseillère à la sécurité nationale Susan Rice et Andrew McCabe, qui a servi comme directeur adjoint du FBI avant d'être congédié en mars.

Ces officiels ont occupé leurs fonctions tant sous des administrations démocrates que républicaines, incluant l'administration Trump.

Mme Sanders a accusé les hauts responsables d'avoir «politisé et, dans certains cas, monnayé leur service public et leurs autorisations de sécurité», en effectuant des «accusations sans fondement» selon lesquelles l'administration Trump aurait eu des contacts inappropriés avec la Russie ou aurait été influencée par la Russie.

Le représentant démocrate Adam Schiff, de la Californie, membre du comité du renseignement de la Chambre, a écrit sur Twitter que «politiser les autorisations de sécurité en représailles contre d'anciens responsables de la sécurité nationale ayant critiqué le président établirait un terrible précédent».

Voir aussi: