POLITIQUE
23/07/2018 15:29 EDT | Actualisé 23/07/2018 20:59 EDT

Raymond Bachant, directeur général d'exo, quitte ses fonctions

La société de trains de banlieue a connu son lot de controverses sous sa courte gouverne.

Photo d'archives de Raymond Bachant.
Olivier Robichaud
Photo d'archives de Raymond Bachant.

L'organisme qui gère les trains de banlieue perd son directeur général. À la tête d'exo (anciennement le RTM) depuis juin 2017, Raymond Bachant quitte l'organisme après avoir connu plusieurs controverses.

Selon exo, nouveau nom du Réseau de transport métropolitain (RTM), M. Bachant quitte afin de «poursuivre des projets d'entrepreneuriat dans le secteur privé».

La présence de M. Bachant à la tête d'exo a soulevé des questions dès les mois suivant sa nomination. En octobre 2017, les médias de Québecor rapportaient qu'il avait offert plusieurs cadeaux à l'ancien dirigeant de la défunte Agence métropolitaine de transport (AMT), Joël Gauthier, alors qu'il occupait un poste de direction chez Bombardier.

La gestion des trains de banlieue était alors sous la responsabilité de l'AMT, qui a été perquisitionnée par l'Unité permanente anticorruption (UPAC) en 2014.

Peu après l'arrivée de M. Bachant, Bombardier a pris le relais du Canadien National et du Canadien Pacifique pour l'entretien des chemins de fer utilisés par exo. Des problèmes de ponctualité sont survenus dès l'hiver suivant, surtout sur la ligne Deux-Montagnes.

De nouveaux problèmes de ponctualité sont survenus cet été, encore une fois sur la ligne Deux-Montagnes, à cause des travaux du futur Réseau express métropolitain (REM).

Une firme de recrutement sera bientôt mandatée pour trouver un successeur à Raymond Bachant. L'intérim sera assuré par le directeur exécutif des opérations autobus et transport adapté, Sylvain Yelle.