NOUVELLES
23/07/2018 08:46 EDT | Actualisé 23/07/2018 08:46 EDT

Au tour de l'Iran de goûter aux menaces de Donald Trump sur Twitter

«NE MENACEZ JAMAIS LES ÉTATS-UNIS SINON VOUS SUBIREZ DES CONSÉQUENCES PRATIQUEMENT SANS PRÉCÉDENT DANS L'HISTOIRE.»

Le président américain Donald Trump se retrouve en plein coeur d'une nouvelle guerre de mots avec une puissance étrangère.

Après la Corée du Nord, c'est au tour de l'Iran de faire l'objet de la colère et des menaces de M. Trump.

Le président américain a lancé tard dimanche, sur Twitter: «NE MENACEZ JAMAIS LES ÉTATS-UNIS SINON VOUS SUBIREZ DES CONSÉQUENCES PRATIQUEMENT SANS PRÉCÉDENT DANS L'HISTOIRE».

Son homologue iranien Hassan Rouhani avait déclaré, plus tôt pendant la journée, que «les Américains doivent comprendre que la paix avec l'Iran est la mère de toutes les paix, et que la guerre avec l'Iran est la mère de toutes les guerres».

M. Trump a prévenu, toujours en majuscules, que «NOUS NE SOMMES PLUS UN PAYS QUI VA TOLÉRER VOS PROPOS DÉMENTS DE VIOLENCE ET DE MORT. FAITES ATTENTION!»

Plusieurs leaders, dont la chancelière allemande Angela Merkel, ont lancé un appel au calme, mais le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a salué «la prise de position forte» du président des États-Unis après des années pendant lesquelles le «régime iranien a été dorloté par les puissances mondiales».

Les menaces de M. Trump ont toutefois semblé laisser les Iraniens indifférents. Le politologue Seed Leilaz a déclaré qu'il s'agit, selon lui, «de la tempête avant le calme».

Il a cité en exemple les échanges musclés entre M. Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, qui ont éventuellement accouché d'un rapprochement entre les deux pays.