DIVERTISSEMENT
19/07/2018 05:59 EDT | Actualisé 19/07/2018 05:59 EDT

Anne-Marie Losique se met à nu au Zoofest

La sulfureuse femme d’affaires avait promis de présenter des aspects inédits de sa personnalité et de sa vie et elle n’a pas menti.

Paméla Lajeunesse

Anne-Marie Losique présentait en collaboration avec le Zoofest son premier (et unique) numéro d'humour, Les dessous d'Anne-Marie, mercredi au Monument-National.

Exit le cliché de la présentatrice insipide, superficielle et, disons-le, idiote animatrice télé. Anne-Marie Losique, aidée d'un téléprompteur, s'est ouverte aux spectateurs réunis à la salle Ludger-Duvernay à propos de sa carrière, de ses origines et de sa vie sentimentale.

Il s'agissait là d'un défi pour l'ex-animatrice, qui a admis ne pas aimer parler d'elle et de ses accomplissements. «Ce que je déteste le plus au monde, à part la torture et l'exploitation humaine, c'est parler de moi», a-t-elle d'ailleurs avoué.

Galerie photo
Anne-Marie Losique au Zoofest
Voyez les images

Autodérision au menu

Tout au long du spectacle d'une heure, Anne-Marie Losique n'a pas hésité à faire preuve d'autodérision. «Entre vous et moi, mes émissions de télévision, je les ai jamais vraiment préparées. Ouain, vous pourrez peut-être dire que ça paraissait», a-t-elle ainsi lancé d'entrée de jeu à propos de la différence entre la préparation requise pour ses émissions et son numéro de la soirée.

Une capsule mettant en vedette Bruno Blanchet grimé en star de la soirée a également été diffusée assez tôt. Alors que Losique avait préalablement avoué avoir des réserves à parler d'elle-même, Blanchet a indiqué «qu'elle n'aimait pas parler d'elle, qu'elle aimait les sandwichs aux œufs.»

J'étais une conne, oui, mais une conne heureuse.Anne-Marie Losique

La propriétaire et fondatrice de la chaîne de télé pour adultes Vanessa TV a avoué avoir joué une double-vie durant plusieurs années. Ainsi, elle a précisé se considérer comme étant une intellectuelle introvertie, ce qui ne cadre pas avec le personnage qu'elle incarnait dans sa vie publique.

Losique a d'ailleurs indiqué que paraître limitée aux yeux du grand public ne la dérangeait pas vraiment: «La vie est bien plus belle quand on est imbécile [...] J'étais une conne, oui, mais une conne heureuse.»

LIRE AUSSI:
» Anne-Marie Losique se prononce sur le féminisme
» Anne-Marie Losique se confie sur ses relations familiales tendues

Un peu d'histoire

Sur un ton un peu plus sérieux que le reste de son numéro, Anne-Marie Losique s'est ouverte sur ses origines. Les spectateurs ont ainsi pu apprendre qu'elle avait des grands-parents croates. Ceux-ci viennent d'ailleurs du même village que Gavrilo Princip, qui est à l'origine de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche, un événement ayant mené à la Première Guerre mondiale.

Elle a également raconté que sa grand-mère avait été torturée et lors de la Seconde Guerre mondiale, alors qu'elle avait été édentée par des soldats nazis. «Vous comprenez pourquoi chez moi, on ne parle pas beaucoup de notre famille. Des dents arrachées, des assassins...», a-t-elle ensuite lancé à la blague afin de détendre l'atmosphère.

Une carrière à l'origine de plusieurs tabous

C'était inévitable : Anne-Marie Losique s'est confiée sur son implication dans l'univers des films pour adultes. Elle a admis que dans le milieu télévisuel, le sexe était un tabou et que rares étaient ceux désirant s'y frotter. «Le sexe en télé, c'est un peu comme le frigo en colocation. Tout le monde l'utilise, mais personne ne veut le nettoyer», a-t-elle blagué.

En 2018, le premier obstacle d'un homme intéressée à rencontrer la vraie Anne-Marie, c'est Google.Anne-Marie Losique

La femme d'affaires a toutefois précisé ne pas réellement se soucier des médisances à ce sujet. «Ce que la plupart des gens ignorent, c'est que je suis la première femme au monde à avoir fondé sa propre chaîne de télé», a-t-elle déclaré avec fierté, provoquant une nuée d'applaudissements.

Losique a également abordé le sujet de sa vie amoureuse et des contraintes qu'engendrait sa carrière : «En 2018, le premier obstacle d'un homme intéressée à rencontrer la vraie Anne-Marie, c'est Google.»

«Vous avez compris que c'est pas mal le fouillis dans ma vie. Mais j'aime ce fouillis-là, c'est mon authenticité», a conclu Anne-Marie Losique avant de citer le poète Jacques Prévert : «Je suis comme je suis.»

À la suite de cette dernière tirade, la foule a réservé une ovation debout à Anne-Marie Losique. Et l'humoriste d'un soir a semblé bien heureuse de sa prestation.

Le Zoofest se poursuit jusqu'au 28 juillet prochain.

Voir aussi: