NOUVELLES
16/07/2018 14:39 EDT | Actualisé 16/07/2018 14:39 EDT

Pratiques de vente trompeuses ou agressives en télécommunications: le CRTC recueille les commentaires des consommateurs

Le CRTC lance une enquête sur les pratiques de vente trompeuses de certains fournisseurs.

Caiaimage/Robert Daly via Getty Images

Si vous avez déjà eu l'impression de vous en être fait passer une «p'tite vite» après un échange avec votre fournisseur de télé, d'internet ou de téléphonie, c'est le temps de vous débarrasser de votre crotte sur le coeur.

LIRE AUSSI
» Une enquête sur les pratiques de vente des entreprises de télécommunications
» Des contrats de téléphones cellulaires qui font rager les consommateurs
» Les Canadiens ont certains des pires forfaits de données cellulaires, selon une étude

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) recueille les témoignages des consommateurs canadiens sur d'éventuelles pratiques de vente trompeuses ou agressives de la part des grands fournisseurs de services de télécommunications.

Le CRTC s'intéresse notamment aux cas où des compagnies offrent sciemment aux consommateurs des produits qui ne conviennent pas à leurs besoins ou ne leur donnent pas toute l'information nécessaire pour prendre une décision éclairée.

izusek via Getty Images

Ian Scott, le président du CRTC, estime que les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes dont la langue maternelle n'est ni le français ni l'anglais sont les plus susceptibles d'avoir été victimes de ce genre d'abus.

Les employés sommés de briser le silence

Le CRTC encourage les employés ou ex-employés des entreprises visées à partager toute information pertinente, ce qui peut être fait de manière confidentielle.

Vous pouvez soumettre votre témoignage jusqu'au 30 août en remplissant le formulaire en ligne ou via «Mon compte CRTC». Il est aussi possible d'envoyer un «fax» au 819-994-0218 ou d'écrire au secrétaire général du CRTC.

À compter du 22 octobre prochain, une audience publique et des groupes de discussion à travers le pays permettront au Conseil d'étoffer son enquête.

Le CRTC doit présenter son rapport au gouvernement au plus tard le 28 février 2019.