DIVERTISSEMENT
16/07/2018 05:47 EDT | Actualisé 16/07/2018 11:02 EDT

Controverse autour de la pièce «Kanata»: Lepage et Mnouchkine proposent une rencontre

Ils répondent ainsi à une lettre ouverte dénonçant l'absence de comédiens issus des Premières Nations au sein de la pièce.

Répétitions de Kanata, novembre 2017.
David Leclerc
Répétitions de Kanata, novembre 2017.

Le metteur en scène Robert Lepage et la femme de théâtre française Ariane Mnouchkine ont invité dimanche les opposants de la production Kanata à «une rencontre de dialogue».

Samedi, une lettre ouverte signée par une vingtaine d'artistes et intellectuels autochtones et une douzaine «d'alliés cosignataires» dénonçait l'absence de comédiens issus des Premières Nations au sein de la pièce. Ce spectacle sera à l'affiche du Festival d'automne de Paris à partir du 15 décembre.

Selon le site internet du Théâtre du Soleil, dont Mme Mnouchkine est l'âme, la pièce veut présenter une nouvelle lecture de l'histoire du Canada «à travers le prisme des rapports entre Blancs et Autochtones».

Dans un communiqué publié dimanche, M. Lepage et Mme Mnouchkine ont proposé de rencontrer jeudi les signataires de la lettre, parce qu'il «s'agit du seul moment où la (Française) peut se déplacer de Paris à Montréal avant un long séjour en Asie».

Leurs équipes tentent de joindre tous les signataires de la lettre pour leur transmettre l'invitation.

David Leclerc
Kanata, répétitions août 2016

Interviewé par La Presse canadienne, samedi, l'un d'entre eux, le directeur artistique de la troupe de théâtre Ondinnok, David Jeniss, avait déploré que les Premières Nations aient seulement été consultées pour le spectacle. «Encore une fois, on prend nos histoires, on interroge des Autochtones et ensuite de ça, on les tasse complètement», avait-il déploré.

Dans le communiqué, M. Lepage s'est aussi engagé à rencontrer le collectif SLAV Résistance avant une prochaine diffusion du spectacle «devant l'ouverture à un dialogue affichée» par le groupe lors de leur dernière conférence de presse.

LIRE AUSSI:
» Robert Lepage encore dans la controverse concernant une nouvelle production
» Malgré la controverse, «SLĀV» sera présenté à deux endroits cet hiver
» Des opposants au spectacle «SLAV» appellent au dialogue

Le spectacle SLAV, qui présentait une série de chants issus de l'esclavage, s'est retrouvé au coeur d'une controverse. De nombreuses voix se sont élevées contre la production qui représente, estiment-elles, une appropriation raciste de la culture noire. Devant la polémique, le Festival international de jazz de Montréal avait préféré annuler toutes les dernières représentations de SLAV.

Voir aussi: