DIVERTISSEMENT
13/07/2018 10:14 EDT | Actualisé 13/07/2018 10:14 EDT

Laurent Paquin: «Je ne peux pas ne pas faire de blague sur l’affaire Rozon»

«C’est l’éléphant dans la pièce...»

Facebook/Laurent Paquin

Pour son 15e gala Juste pour rire, le 19 juillet, l'humoriste s'est vu donner carte blanche. Ce qui a été loin de lui déplaire, comme Laurent Paquin l'a confié au HuffPost Québec en entrevue.

C'est un record dont il n'est pas peu fier. Le 19 juillet, Laurent Paquin animera son 15e gala Juste pour rire, à la Place des Arts. «C'est une des raisons pour lesquelles je suis content de continuer. J'ai l'impression de battre mon propre record à chaque année depuis maintenant 6 ou 7 ans», dit-il amusé. Pourtant, l'humoriste de 46 ans a bien cru qu'il n'y aurait pas de Juste pour rire pour lui cette année.

«Après l'affaire Rozon, j'ai traversé un grand moment d'incertitude, dit-il. J'ai essayé de lâcher prise parce que j'ai toujours été impliqué dans le Juste pour rire. C'est là où j'ai commencé, mais je ne voulais pas me laisser affecter par tout ça. Je me suis dit, peu importe ce qui va se passer, je vais survivre à tout ça. Il faut juste que je continue à faire mon métier le plus honnêtement possible et trouver mon plaisir dans ma tournée.»

L'éléphant dans la pièce

Finalement, le festival a survécu au scandale, et Laurent Paquin compte bien revenir sur le sujet, avec humour, sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier. «Je suis le premier humoriste qui va monter sur scène dans un gala Juste pour rire depuis le fameux scandale. Forcément, je ne peux pas ne pas faire de blague sur la question. C'est l'éléphant dans la pièce. On a comme pas le choix d'en parler, même si je ne voulais pas faire non plus un numéro complet là-dessus.»

Pour son 15e gala Juste pour rire, Laurent Paquin a également tenu à mettre plusieurs femmes en vedette, dont Louise Deschâtelets, Salomé Corbo et Katherine Levac, dans un sketch reprenant le concept de la fausse tribune téléphonique qu'il avait déjà utilisé par le passé. «Pour le premier festival depuis le scandale, on avait envie d'un numéro de groupe dans lequel on donnerait la parole à plusieurs femmes, dans une perspective féministe. On a été critiqués les années passées, parce qu'on n'accordait pas assez de place aux femmes dans les galas. Il fallait faire quelque chose.»

Mike Ward, Adib Alkhalidey, Jeremy Demay, Dominic et Martin, Jess Salomon, Guillaume Pineault, Christine Morency, Sam Breton et Neev complètent, par ailleurs, la liste des invités du gala animé par Laurent Paquin. «Les années précédentes, on devait choisir les humoristes en fonction des thèmes qui étaient imposés pour les galas, a commenté le maître de cérémonie. C'était très contraignant et on devait parfois se passer d'humoristes qui avaient de bons numéros juste parce qu'ils ne fittaient pas avec le thème. Cette année, on a reçu carte blanche et on a choisi les invités en fonction de la qualité des sketchs. On voulait présenter les meilleurs numéros vus dans l'année. Je pense qu'on a un très bon gala, même si on a moins de vedettes.»

La 100e de «Déplaire»

Cette 36e édition du festival Juste pour rire sera aussi l'occasion pour Laurent Paquin de célébrer la 100e représentation de son spectacle, Déplaire, le 26 juillet au Théâtre Jean-Duceppe. «Il va sûrement y avoir des petites affaires spéciales, je suis encore en train de réfléchir à ça, a-t-il confié. On va le souligner d'une certaine façon, mais ce ne sera pas un show bien différent du 99e ou du 101e!»

Plus de sept mois après son lancement au Monument-National, le quatrième spectacle solo de Laurent Paquin rencontre encore un énorme succès. L'humoriste et comédien, qui compte plus de 20 ans de carrière derrière lui, vient d'ailleurs d'ajouter une cinquantaine de dates à sa tournée. «En toute modestie, je pense que c'est mon meilleur spectacle depuis que je fais ce métier-là. Je l'ai travaillé très méthodiquement, à la ligne près, et je l'ai beaucoup rodé. Je suis très fier de ce show-là.»

Le Gala carte blanche animé par Laurent Paquin aura lieu le 19 juillet avec deux représentations, à 18h30 et 21h30, à la salle Wilfrid-Pelletier. Cliquez ici pour tous les détails.

À voir également :