DIVERTISSEMENT
12/07/2018 23:19 EDT | Actualisé 13/07/2018 19:58 EDT

FEQ 2018: Beck en met plein la vue sur les Plaines

Quel spectacle!

QUÉBEC - Après un passage remarqué à Laval plus tôt cette semaine, Beck a offert un spectacle totalement différent au Festival d'été de Québec. Au menu: un mélange électrisant de rock et de pop!

Beck est apparu sur scène avec quelques minutes de retard en commençant avec ses succès Devil's Haircut et Loser. Infatigable, il en a mis plein la vue en variant entre les pièces de son nouvel album Color et ses anciens hits.

L'écran géant en a fait voir de toutes les couleurs (littéralement) pendant Wow ou encore Dreams de son tout dernier opus.

Roger Photo
On a pensé insérer plein de jeux de mots colorés dans le texte, mais on s'est gardé une petite gêne.

«J'ai pensé qu'on pourrait avoir un peu de temps de qualité. Avez-vous des demandes spéciales?» a-t-il demandé à la foule. Devant l'absence de réponse, l'artiste a enchaîné avec une version acoustique de Debra, son succès de 1999.

Pendant qu'il interprétait Raspberry Beret de Prince, Beck a bien tenté de faire chanter les paroles du refrain, mais ce fut un succès mitigé... Heureusement qu'il est passé rapidement à sa chanson Blue Moon pour dissiper le malaise!

Photo Gallery
FEQ 2018: Beck en met plein la vue sur les Plaines
See Gallery

Après une autre alternance entre ses anciens hits (Summer Girl, E-Pro) et les morceaux de son nouvel album (Dreams, Colors), Beck est réapparu sur scène avec une chemise fleurie et un veston rose pour Where It's At et quelques mouvements de danse du robot.

Roger Photo
Bonjour, les illusions d'optique!

L'artiste a présenté tour à tour ses musiciens, qui ont chacun eu droit à leur moment de gloire avec un petit solo. Il est ensuite revenu à Where It's At – qu'il avait commencé, mais pas terminé au début du rappel.

Décidément, Beck et ses musiciens ont offert un spectacle solidement rôdé au quart de tour et dynamique à souhait. Notre seule déception: on en aurait voulu encore plus!

Girls in Hawaii

Les Plaines étaient presque vides pour Girls in Hawaii, qui assurait la première partie à 19h. La formation belge, méconnue ici, s'inspire de Radiohead ou de Depeche Mode pour chanter une pop emplie de mélancolie et toute en douceur.

Roger Photo
Fatigués, les festivaliers? Ça ne bougeait pas trop, trop pendant la première partie.

Le quintet bruxellois n'en est pourtant pas à ses premiers spectacles, bien au contraire! Le groupe a sorti son premier EP en 2003 et fait actuellement la promotion de son cinquième album, Nocturne.

Il s'agissait d'une première au Québec – et au Canada – pour Girls in Hawaii, qui était heureux de se produire aux côtés de Phoenix et Beck, qu'ils admirent.

Phoenix

Le quatuor français était à Québec pour la première fois lui aussi. Pendant une heure, les gars de Phoenix ont enchaîné leurs succès tel que Lisztomania et 1901, mais aussi Fior di latte et Ti amo, chansons italo-disco de leur plus récent album.

Le chanteur Thomas Mars semblait impressionné par l'ampleur des plaines d'Abraham, endroit qu'il a qualifié de «magnifique. «Vous m'entendez au fond, tout au fond?» a-t-il demandé aux festivaliers.

Roger Photo
Phoenix n'a pas déçu lors de sa performance au FEQ!

Toujours aussi énergiques et pétillants, on sentait cependant que les membres du groupe étaient essoufflés de leur tournée de leur album Ti Amo. Idem pour le public de Québec, qui vit au rythme du festival depuis une semaine déjà!

Thomas Mars a terminé sa prestation en se tenant (longtemps) debout sur les mains des festivaliers. Il en a même profité pour boire une gorgée de bière. Santé!

Photo Gallery
FEQ 2018 - jeudi 12 juillet 2018
See Gallery

Photo Gallery
Toutes nos photos du Festival d'été de Québec 2018
See Gallery