BIEN-ÊTRE
12/07/2018 16:33 EDT | Actualisé 12/07/2018 16:33 EDT

C’est le moment de visiter Tokyo!

Une virée dans la capitale du Japon 👌

Malik Cocherel

Alors qu'Air Canada vient de lancer une première ligne directe entre Montréal et Tokyo, il n'a jamais été aussi facile de se rendre dans la ville qui accueillera les Jeux olympiques d'été de 2020. Petit tour d'horizon des incontournables si vous visitez Tokyo pour la première fois.

Shibuya

On dit que c'est le «Times Square de Tokyo». Mais le cœur de New York risque de vous paraître bien calme à côté de Shibuya, véritable fourmilière humaine et quartier emblématique de la mégapole japonaise. C'est à Shibuya qu'on trouve l'un des plus grands passages piétons au monde. Chaque jour, des milliers de personnes se croisent sur le fameux Hachiko Crossing, au milieu des gratte-ciels et de leurs écrans géants qui abreuvent les passants de spots publicitaires et de clips à la gloire d'artistes de J-Pop.

Malik Cocherel

Akihabara

Impossible de venir à Tokyo sans faire un tour par la «ville électrique», le surnom donné au quartier d'Akihabara, surtout si vous êtes fan de jeux vidéo ou de mangas! Le quartier est le point de rassemblement privilégié des «otakus», l'équivalent japonais de nos geeks. Des boutiques spécialisées, comme le Mandarake qui s'élève sur pas moins de huit étages, proposent toutes sortes de figurines, jouets et autres produits dérivés des séries de manga les plus populaires comme One Piece, Naruto ou Dragon Ball.

Malik Cocherel

Akihabara est également le paradis des gamers avec les Club Sega, de gigantesques salles d'arcade dédiées aux licences de la firme nippone, des jeux classiques de combat et de courses aux jeux de musique et de rythme. On peut aussi s'essayer aux UFO Catchers, versions locales de nos machines à toutous, très populaires au Japon.

Tsukiji

On y trouve de tout. Du thon rouge, bien sûr, mais aussi de l'anguille, de la méduse et... de la baleine. Tsukiji est le plus grand marché de poissons au monde. Chaque jour, 40 000 personnes s'y bousculent, dont les chefs des meilleurs restaurants de sushis de Tokyo, et aussi pas mal de touristes qui essayent de se frayer un chemin dans les allées étroites, tout en prenant garde de ne pas entrer en collision avec l'un des nombreux engins de levage qui y circulent à grande vitesse.

Malik Cocherel

Le marché est réputé pour ses ventes aux enchères, où certaines pièces de thon rouge peuvent s'arracher à prix d'or. En 2017, un thon rouge de 212 kilos a été adjugé à 74,20 millions de yens, soit 840 000$ canadiens! Pour pouvoir assister au spectacle de la criée, il faut se lever très tôt. Des billets, en nombre limité, sont vendus chaque matin sur place, dès 4h30, et sont généralement vite épuisés. À noter que le marché, qui a ouvert en 1935 et qui n'a pas été construit suivant les normes parasismiques, va être délocalisé, d'ici la fin de l'année, dans la baie de Tokyo. Donc si vous voulez le visiter sur son site historique, c'est le moment ou jamais!

Odaiba

Située dans la baie de Tokyo, cette île artificielle a été bâtie pour protéger la ville des invasions maritimes au XIXe siècle. Aujourd'hui, Odaiba est surtout un lieu de divertissement où l'on trouve une réplique de la statue de la Liberté, tout comme une statue Gundam, un robot géant de près de 20 mètres de haut qui rend hommage à la populaire franchise d'animation japonaise lancée à la fin des années 70.

Malik Cocherel

Pour se rendre sur l'île d'Odaiba, on emprunte le Yurikamome, le métro aérien qui passe sur le Rainbow Bridge qui enjambe la baie de Tokyo. Arrivé à destination, ce ne sont pas les attractions qui manquent. La visite du siège de la chaîne de télé japonaise Fuji TV vaut notamment le détour. Dessiné par le célèbre architecte Kenzo Tange, ce bâtiment impressionnant est surmonté d'une sphère aérienne et d'un observatoire panoramique pour admirer l'incroyable paysage urbain de la capitale nippone. Autre arrêt incontournable: l'Oedo Onsen Monogatari, un parc à thème qui permet de se relaxer dans une source d'eau chaude naturelle dans une reproduction du vieux Tokyo populaire et traditionnel!

Deux hôtels pour s'immerger dans la culture japonaise

Malik Cocherel

Ouvert en 2016 au cœur du quartier des affaires, à quelques minutes à pied du Palais Impérial, l'Hoshinoya Tokyo offre le parfait équilibre entre le luxe d'un cinq étoiles et la tradition d'un ryokan (auberge traditionnelle japonaise). Des tatamis et kimonos dans les chambres, à la divine cuisine du grand chef Noriyuki Hamada, en passant par les concerts de gagaku (la plus ancienne musique de cour au Japon) et l'incontournable onsen (bain thermal japonais) qui tire ses eaux chaudes d'une source située à 1000m sous l'hôtel, rien ne manque pour vous immerger dans la culture du pays du Soleil levant et vous faire vivre une expérience inoubliable.

Malik Cocherel

Dans un autre registre, près de la gare de Shiodome, le Park Hotel Tokyo offre également toute une expérience, en plus d'une vue imprenable sur la skyline de la capitale et la fameuse Tokyo Tower aux faux airs de Tour Eiffel. Dans cet hôtel, les murs des chambres sont de véritables œuvres d'art qui rendent hommage à la beauté et à la culture du Japon. Une trentaine d'artistes locaux a participé à cette belle initiative en réalisant des fresques sublimes qui permettent aujourd'hui de dormir en étant entouré de geishas ou de sumos, ou encore avec le prince Hikaru Genji, héros d'un vieux conte populaire japonais, au-dessus de son lit.

Ce voyage a été rendu possible grâce à l'invitation du Tokyo Convention & Visitors Bureau et d'Air Canada qui offre un vol quotidien sans escales, tout l'année, entre Montréal et l'aéroport de Tokyo Narita, à bord du 787 Dreamliner de Boeing. Pour réserver votre vol, rendez-vous sur le site d'Air Canada.

VOIR AUSSI :

Les Jeux olympiques de Tokyo de 1964