NOUVELLES
11/07/2018 16:19 EDT | Actualisé 11/07/2018 16:19 EDT

Bilan du Service de police de Laval: le nombre de fugues a diminué depuis cinq ans

La criminalité a aussi connu une baisse importante en 2017.

La Presse canadienne

Malgré plusieurs fugues d'adolescentes fortement médiatisées au cours des dernières années, le nombre de fugues et de disparitions signalées à Laval a diminué de 15% entre 2013 et 2017.

Le Service de police de Laval a présenté mercredi son bilan annuel, qui démontre que la criminalité est en baisse sur son territoire. Depuis 2013, les infractions criminelles y ont diminué de 16%.

Les cas de violence conjugale ont également diminué de 8% entre 2016 et 2017 à Laval, une baisse qui pourrait s'expliquer par diverses campagnes de prévention et de sensibilisation menées par la police.

Sécurité routière

L'une des statistiques les plus frappantes est la baisse du nombre d'infractions liées à la conduite avec capacités affaiblies par l'alcool ou la drogue. Entre 2016 et 2017, ces cas ont diminué de 24%, selon le bilan de la police de Laval.

Chimpinski via Getty Images
Les cas d'alcool au volant ont connu une baisse importante sur le territoire de la police de Laval en 2017.

Toutefois, les policiers déplorent que le nombre d"accidents mortels a plus que doublé sur la même période, passant de trois à huit.

L'effet #MeToo

À l'instar d'autres territoires, Laval a connu une hausse importante des signalements d'agressions sexuelles dans la foulée du mouvement #MeToo et des affaires Rozon et Salvail, qui ont mené à des vagues de dénonciations.

Denis Beaumont/PC
Julie Snyder est une des femmes qui ont porté plainte contre Gilbert Rozon pour agression sexuelle, en 2017.

Globalement, le nombre d'appels d'urgence reçus au 911 a connu une baisse de 8% au cours des cinq dernières années.