DIVERTISSEMENT
08/07/2018 15:56 EDT | Actualisé 08/07/2018 15:59 EDT

L'acteur Patrice Godin rend hommage à l'alpiniste Serge Dessureault

«Tu étais un homme d’exception, Serge. J’aurais bien aimé te le dire en vrai.»

Patrice Godin/Facebook

Patrice Godin a rendu hommage à son ami, l'alpiniste Serge Dessureault, qui est décédé sur la montagne K2, au Pakistan, après une chute mortelle.

L'acteur, qu'on a récemment pu apercevoir dans la série Blue Moon et le film 1:54, a décrit comment il a appris la nouvelle sur son site internet. «Je me suis préparé un shake. Je n'ai pas épluché Facebook, ni Twitter, ni La Presse sur le web, ce que je fais pratiquement tous les jours. J'ai bu mon café, j'ai traîné un peu. J'avais la flegme, mais j'ai fini par grimper sur mon vélo. J'ai filé au gym.»

«C'est en arrivant là-bas, autour de 9 heures, que mon iPhone a vibré. Je venais de cadenasser mon vélo, il faisait bon. J'ai regardé de quoi il s'agissait. Et c'est là. C'est là que j'ai appris la nouvelle. Ton accident. Merde, un accident...»

«J'ai reçu ça comme un coup au corps. Ça m'a fait plier les genoux. Je me suis assis sur le trottoir. J'avais plus de souffle. Je tremblais de partout. Tout s'est enveloppé de brouillard. Tout de suite, j'ai pensé à ta blonde, à tes filles. Je voulais pas y croire. Non. Pas ça. Pas toi», a-t-il expliqué.

Patrice Godin a ensuite louangé son ami disparu. «Tu étais de ces amis comme on en rencontre peu dans une vie. On n'était pas très proche, pourtant, chaque fois qu'on se voyait, ça coulait de source. C'était comme si on s'était quitté la veille.»

Après avoir évoqué quelques souvenirs communs, l'acteur a fait ses adieux. «Tu étais un homme d'exception, Serge. J'aurais bien aimé te le dire en vrai. Je te le dis, là. Faute de mieux. J'espère que le vent emportera mes paroles jusqu'à toi. Je te garde dans mon cœur. Pour toujours. Au revoir, mon ami.»

Serge Dessureault est décédé tôt samedi matin alors qu'il essayait d'atteindre le sommet de la montagne de 8611 mètres située dans le nord du Pakistan, selon un représentant du Club alpin du Pakistan.

La montagne K2 est considérée comme étant très ardue à grimper et est réputée pour ses conditions météorologiques difficiles.