DIVERTISSEMENT
08/07/2018 22:29 EDT | Actualisé 09/07/2018 07:41 EDT

FEQ 2018: Shawn Mendes et Camila Cabello font monter les décibels sur les Plaines

On avait oublié d’apporter des bouchons pour les oreilles dimanche soir. On l'a regretté.

Avant même d’avoir soufflé ses 20 bougies, Shawn Mendes a déjà trois albums à son actif.
Roger Photo
Avant même d’avoir soufflé ses 20 bougies, Shawn Mendes a déjà trois albums à son actif.

QUÉBEC – On avait oublié d'apporter des bouchons pour les oreilles dimanche soir. On l'a regretté.

La génération Z (née après 1995) avait envahi les plaines d'Abraham pour voir son idole, le Canadien Shawn Mendes. Dès qu'il est arrivé sur scène, cheveux ébouriffés et chemise à moitié boutonnée, prêt à chanter Holding Me Back, le décibel-mètre a sûrement explosé.

Pour ceux qui ont vécu sous une roche ces dernières années, l'artiste de 19 ans originaire de Pickering, en banlieue de Toronto, s'est fait connaître dès 2013 avec ses vidéos Vine de six secondes publiées à tous les jours sur les réseaux sociaux.

Roger Photo
Une spectatrice qui regarde Shawn Mendes avec passion.

L'un de ses premiers singles, Stitches, a plus d'un milliard de visionnements sur YouTube. Pendant son concert à Québec, même les petites filles à peine plus grandes que les barrières qui retenaient la foule pouvaient chanter les paroles par cœur.

Il faut dire que le jeune homme a un charisme fou. Il ne fallait qu'une salutation de la main ou encore un signe du doigt pour que le public – surtout jeune et féminin – hurle à pleins poumons. Alors imaginez lorsqu'il est descendu de la scène pour chanter à leur hauteur pendant Ruin. Bonjour, l'acouphène.

«Vous avez le pouvoir de changer le monde!»

Tout comme son amie Camila Cabello avant lui, Shawn Mendes a pris un moment de répit au piano. Il y est allé avec Thinking About You au clavier, avant de poursuivre avec une version acoustique de Youth à la guitare. «Je vois tellement de jeunes visages dans la foule ce soir... vous avez le pouvoir de changer le monde!» s'est-il exclamé.

Parmi les moments forts du spectacle, notons sa performance de Mercy, intense à souhait, ainsi que Never Be Alone, où les Plaines étaient illuminées avec les lumières de cellulaires. Magique!

Roger Photo
Le Festival d'été de Québec voulait rajeunir son public. Mission réussie dimanche soir.

Shawn Mendes a répété «Je t'aime, Québec!» à plusieurs reprises. Les jeunes qui étaient là, parfois après leur heure de dodo, ont chanté jusqu'à la toute fin ses succès In My Blood, Use Somebody et Treat You Better. Après avoir envoyé deux becs au public, il était déjà parti. Déjà!

Les parents qui sont venus avec leurs enfants en voiture devaient s'armer de patience. Les rues de Québec étaient bien bloquées avant le spectacle, alors on souhaite bon courage à tous ceux qui devaient se sortir de là. Mais tout ça valait bien la peine pour voir cette très belle performance, avouons-le.

Camila Cabello

Les téléphones cellulaires étaient déjà prêts à filmer et les drapeaux cubains et mexicains étaient perceptibles dans la foule avant l'arrivée de la latina de 21 ans. Dès les premières notes de Never Be The Same, Camila Cabello n'avait pas encore ouvert la bouche que le public était déjà de chanter les paroles.

La température est montée d'un cran avec l'arrivée de danseurs pour She Loves Control et Inside Out. La chanteuse a laissé tomber ses mouvements parfaitement chorégraphiés, le temps d'un clin d'œil lascif à Get Busy de Sean Paul, avant de démontrer ses prouesses vocales et musicales au piano avec Consequences.

Roger Photo
C'était chaud, chaud, chaud sur la Scène Bell avec Camila!

La jeune artiste n'a pas hésité à partager des pans de sa vie aux jeunes filles en fleur sur place. Avant l'émouvant Something's Gotta Give, elle a admis être sortie d'une relation toxique et a encouragé les jeunes à faire comme elle et choisir l'amour de soi au lieu de la peur. Parlait-elle du groupe Fifth Harmony qu'elle a quitté dans la controverse? Mystère.

La fête a recommencé avec Know No Better de Major Lazer et Into It. La chanteuse a fait l'éloge de la diversité en levant le poing dans les airs – dans un bref interlude qui est passé un peu inaperçu sous les cris de la foule. Qu'importe, elle est passé directement aux vraies affaires avec ses tubes de l'été Sangria Wine et Havana.

Bref, Camila Cabello est adorable. Non seulement elle a une énergie contagieuse, mais ses mouvements de danse sont caliente! Même les papas qui accompagnaient leurs petites ont eu du mal à retenir un sourire.

Oh Wonder

Le duo britannique Oh Wonder était visiblement moins connu que les têtes d'affiche de la soirée, mais sa pop épurée était la bienvenue pour commencer la fête.

«Bonsoir Québec, comment ça va?» a lancé Josephine Vander Gucht, dans un français impeccable avant de partir le bal avec Without You de leur premier album paru en 2015. «Vous êtes probablement la plus grande foule pour qui nous avons joué jusqu'à présent!» a poursuivi son acolyte Anthony West, en anglais.

Roger Photo
Josephine Vander Gucht a marqué des points avec ses nombreuses interventions en français.

Malgré toute l'énergie sur la scène – pendant l'excellent Heavy, de leur plus récent album Ultralife, entre autres – on sentait que leur style convenait mieux à une salle de spectacle plus intime. «Vous êtes prêts pour Camila Cabello et Shawn Mendes?» a demandé la chanteuse à deux reprises, comme si elle voulait faire patienter les spectateurs.

Même s'ils étaient abasourdis avec l'ampleur de la foule sur les Plaines, les Londoniens ont néanmoins conquis des cœurs avec leurs tubes Technicolour Beat et Drive!

Galerie photoFEQ 2018 - dimanche 8 juillet Voyez les images

Galerie photoToutes nos photos du Festival d'été de Québec 2018 Voyez les images