NOUVELLES
07/07/2018 15:48 EDT | Actualisé 07/07/2018 15:51 EDT

Un avocat dépose une plainte contre WestJet pour profilage racial

«J'ai vraiment craint pour ma sécurité», a confié l'avocat.

Todd Korol / Reuters

L'Office des transports du Canada a ouvert une enquête relativement à une plainte déposée par un avocat torontois qui soutient avoir été victime de profilage racial de la part de WestJet.

Selwyn Pieters, qui est Noir, a raconté que l'incident s'était produit alors qu'il essayait de s'enregistrer pour un vol vers Toronto le 2 juillet au terme d'un voyage professionnel d'une semaine à Trinité-et-Tobago.

Selon Me Pieters, l'employé au comptoir d'enregistrement l'a avisé qu'il avait attiré l'attention de la compagnie aérienne parce qu'il voyageait avec un aller simple et lui a demandé où il s'était procuré ses billets.

En entrevue avec La Presse canadienne, l'avocat a confié avoir trouvé la requête étrange parce que WestJest devait savoir qu'il avait acheté ses billets directement sur son site web. Il a aussi filmé la scène avec son cellulaire.

Selwyn Pieters affirme dans sa plainte qu'après avoir répondu aux questions de l'employé, il a été informé qu'il ne pourrait pas s'enregistrer. Des policiers de l'aéroport trinidadien se sont alors «approchés» de lui et l'ont «entouré». Le Torontois a éventuellement obtenu la permission d'embarquer dans l'avion.

Le chef de la direction de WestJet, Edward Sims, a écrit un courriel à Me Pieters après avoir reçu une copie de sa plainte afin de lui présenter ses excuses pour sa mésaventure et l'assurer que la compagnie aérienne ne tolérait pas la discrimination, ajoutant qu'il prendrait les mesures nécessaires après avoir passé en revue l'incident.

«J'ai vraiment craint pour ma sécurité, a confié l'avocat. J'étais aussi offusqué de voir que l'approche de WestJet en matière de responsabilité envers un client était de le remettre entre les mains de la police.»

Selwyn Pieters a dit avoir refusé d'obéir aux policiers qui le sommaient d'effacer les images captées avec son téléphone parce qu'ils n'avaient pas de mandat et de montrer la vidéo au personnel de WestJet.

D'après l'avocat, un agent l'a prévenu qu'il serait étiqueté par la compagnie aérienne comme étant un passager qui ne collabore pas, mais les représentants des forces de l'ordre ont fini par partir après avoir déterminé que l'ordre public n'avait pas été troublé.

Me Pieters a révélé avoir songé à acheter un billet avec Caribbean Airlines, mais avoir donné une «dernière chance» à WestJet de le laisser s'enregistrer et avoir finalement eu le droit de monter à bord.

Ce n'est pas la première fois que Selwyn Pieters dépose une plainte pour profilage racial.

L'an dernier, il avait conclu une entente avec le Barreau de l'Ontario après avoir soumis une plainte au Tribunal des droits de la personne de l'Ontario dans laquelle il soutenait s'être vu interdire l'entrée de l'Osgoode Hall, le quartier général du barreau.

L'Office des transports du Canada a confirmé avoir reçu la plainte de Me Pieters et a indiqué qu'une enquête avait été lancée.