DIVERTISSEMENT
06/07/2018 19:37 EDT | Actualisé 07/07/2018 08:28 EDT

L'étoile montante Jain est de passage au Québec

Elle a discuté de la tangente que devrait prendre son deuxième album.

Frederique Menard Aubin

La sensation française Jain était la vedette de la dernière conférence-entrevue du Festival International de Jazz de Montréal vendredi.

L'étoile montante, qui cumule des millions de visionnements sur YouTube, a notamment discuté de la tangente que devrait prendre son deuxième album, Souldier, qui paraîtra le 24 août prochain et de sa carrière.

La chanteuse, qui propose des sonorités de musique africaine, de soul, de reggae et de hip-hop, à Montréal dans le cadre du festival, a donné deux concerts au Mtelus.

Être seule par souci de cohérence

Dès le début de la discussion animée par Nicolas Titley, Jain, Jeanne Galice de son vrai nom, a parlé de la proximité qu'elle essaie de développer avec son public dans ses spectacles . La chanteuse, qui se présente seule «avec ses machines» sur scène essaie d'interagir le plus possible avec ses spectateurs.

Jain a indiqué vouloir être seule sur scène par souci de cohérence et par respect pour son parcours. L'artiste originaire de Toulouse a beaucoup voyagé au cours de son enfance et a vécu avec sa famille à Dubaï et au Congo, notamment, et c'est seule qu'elle a appris à faire de la musique.

Elle a fait ses premiers pas musicaux à l'âge de sept ans, en apprenant à jouer de la batterie. Jain souligne qu'elle s'est habituée jeune à jouer de la musique seule, puisqu'étant souvent à l'étranger et la seule à jouer d'un instrument, elle n'avait pas vraiment d'autre choix.

Jain dresse d'ailleurs un certain lien entre ses voyages et la musique : «C'est ça qui me marque le plus, c'est une histoire de trajets, et dans les trajets, il y a de la musique. La musique, c'est une façon de communiquer avec les autres.»

«Dans tous les pays, je pouvais faire de la musique et donc, dans tous les pays, je me sentais chez moi», ajoute-t-elle.

Une place plus importante accordée au hip-hop

L'album à paraître de Jain, Souldier, pourrait comporter davantage de sonorités hip-hop, alors que la chanteuse a indiqué avoir commencé à écouter plus de ce genre musical récemment. Questionnée à savoir qu'elle serait l'une de ses collaborations de rêve, l'artiste a d'ailleurs offert le nom du populaire rappeur américain Kendrick Lamar.

Jain a dit apprécier les sonorités proposées par le hip-hop notamment en raison de la rythmique présente dans les flows des rappeurs.

L'anglais, un choix logique?

La chanteuse a déclaré avoir choisi de chanter en anglais essentiellement en raison de la facilité avec laquelle cette langue permet de communiquer et pas nécessairement pour favoriser une percée à l'international.

Selon Jain, le fait que l'anglais propose des mots plus courts que le français est également intéressant pour faire de la musique pop.

Après son séjour à Montréal, Jain prendra la route jusqu'à Québec, où elle performera dans le cadre du Festival d'Été de Québec