DIVERTISSEMENT
06/07/2018 11:47 EDT | Actualisé 06/07/2018 11:50 EDT

Les films et les événements à ne pas manquer au Festival Fantasia 2018

Le plus grand festival de films de genre en Amérique du Nord se déroule du 12 juillet au 2 août.

IMDB

Le plus grand festival de films de genre en Amérique du Nord est de retour à Montréal, du 12 juillet au 2 août, pour une 22e édition qui s'annonce encore très riche, avec des premières mondiales et la venue du papa des Gremlins, Joe Dante en personne. Voici les événements et autres curiosités à ne pas manquer cette année à Fantasia!

Le nouveau Daniel Roby en ouverture

Le réalisateur de Louis Cyr et Funkytown présente son nouveau film très attendu en ouverture de Fantasia, le 12 juillet. Long-métrage d'anticipation, Dans la brume met en scène l'excellent Romain Duris et l'ex-James Bond Girl Olga Kurylenko face à un nuage mortel qui a plongé les rues de Paris dans un inquiétant brouillard. Un film qui a déjà reçu un bel accueil en France et qui prendra l'affiche chez nous le 10 août prochain.

Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais font leur nid

Présenté en avant-première dans le cadre des Fantastiques weekends du cinéma québécois, le film Le nid, réalisé par David Paradis, suit un comédien (Pierre-Luc Brillant) qui tente de sauver son couple en participant à une étrange expérience orchestrée par sa conjointe (Isabelle Blais). Cet alléchant mélange de comédie noire et de thriller psychologique sortira partout au Québec le 31 août.

Quand La La Land rencontre Zombieland

Faire un film de Noël avec des morts-vivants, il fallait déjà oser. Mais John McPhail a repoussé les limites du film de genre encore plus loin en donnant, en plus, un air de comédie musicale à Anna and the Apocalypse. Cette rencontre improbable entre La La Land et Zombieland, qui suit une bande d'ados qui doit survivre à une invasion de zombies tout en chantant et en dansant, est forcément l'une des curiosités les plus barrées à découvrir cette année à Fantasia!

Des Gremlins à l'assaut de Montréal

L'un des événements de cette 22e édition est la remise du Prix de carrière à Joe Dante, le maître de l'horreur et du fantastique. À cette occasion, le festival a eu la bonne idée d'organiser une projection extérieure, au Village au Pied-du-Courant, de Gremlins, son film culte sorti en 1984. Histoire que la fête soit encore plus belle, le public montréalais est invité à venir déguisé au pied du pont Jacques-Cartier. Joe Dante doit également présenter à Fantasia la première mondiale de Nightmare Cinema, un film à sketchs dont il a réalisé l'un des segments.

IMDB

L'homme qui a tué Hitler, puis le Bigfoot

Autre événement à Fantasia: la venue à Montréal de l'acteur américain Sam Elliott, le 20 juillet, pour le film The Man Who Killed Hitler and Then The Bigfoot. Quasiment tout le scénario est résumé dans ce titre à rallonge. Après avoir tué, dans le plus grand secret, Adolf Hitler, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale (Elliott) est recruté par le FBI et la Gendarmerie Royale du Canada pour trucider le Bigfoot. Tout un programme!

Une suite très attendue

Vingt-trois ans après Tales From The Hood, Rusty Cundieff et Darin Scott sont de retour pour nous offrir de nouveaux contes horrifiques aussi outranciers que divertissants. Comme le 1er film sorti en 1995, cette suite est produite par un certain Spike Lee, ce qui nous promet encore quelques commentaires acerbes sur la société américaine derrière les histoires de poupées démoniaques et autres voyants possédés.

Des courts métrages québécois

De retour pour une 12e année consécutive, les Fantastiques weekend du cinéma québécois proposent pas moins d'une centaine de courts métrages à voir à la Cinémathèque québécoise et à la salle J.A. De Sève de l'Université Concordia. À ne pas louper, notamment, la comédie de Renaud Lessard, Florida-Montréal, avec Jean-Carl Boucher et Anne-Élisabeth Bossé dans les rôles d'un frère et d'une sœur immatures qui doivent accueillir leur mère récemment divorcée en Floride, ou encore l'excellent Fauve du sherbrookois Jérémy Comte, primé à Sundance cette année.

Un Nicolas Cage plus dément que jamais

Quoi de mieux qu'un Nicolas Cages en roue libre totale dans une sanglante histoire de vengeance pour clôturer en beauté cette 22e édition de Fantasia? À l'affiche de Mandy de Panos Cosmatos (le fils du réalisateur de Cobra et Rambo II, George Cosmatos), l'acteur oscarisé se lance dans une traque rageuse contre les membres d'une secte ayant osé enlever sa tendre et bien-aimée. Un film gore bien déjanté qui a fait sensation à la dernière Quinzaine des réalisateurs, à Cannes.

Cliquez ici pour consulter l'ensemble de la programmation de la 22e édition du Festival Fantasia.