Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

En juillet 1968, il faisait chaud à Montréal et Bernard Derome était sur le terrain pour vous le prouver

Quoi de mieux lors d'un épisode de chaleur accablante que d'envoyer un journaliste sur le terrain pour réaliser un vox pop!

Les épisodes de canicule ne datent pas d'hier, bien que celui que nous vivons en ce moment atteint des records de température.

En juillet 1968, Montréal était frappée par la chaleur accablante. Et quoi de mieux lors d'une canicule que d'envoyer un journaliste sur le terrain pour réaliser un vox pop.

L'affectateur de Radio-Canada avait donc mandaté Bernard Derome pour recueillir les commentaires des Montréalais, le 22 juillet 1968. Le diffuseur public a ainsi publié ce petit bijou de reportage via sa page Facebook «Les Archives de Radio-Canada».

De l'Orange Julep à la piscine en passant par un garage, on peut voir ce à quoi ressemblait (en noir et blanc) le Montréal des années 1960.

Que faisaient les gens pour se rafraîchir en cette chaude journée de l'été 1968? Voyez les réponses dans la vidéo ci-dessous.

À voir également:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.