NOUVELLES
03/07/2018 10:28 EDT | Actualisé 03/07/2018 10:29 EDT

Comment sortir les enfants de la grotte Tham Luang en Thaïlande?

Voici quelques-unes des options et pourquoi extraire les 12 garçons et l'entraîneur pourrait prendre du temps.

Maintenant que l'équipe de soccer thaïlandaise disparue a été retrouvée, l'étape suivante consiste à déterminer comment sortir les garçons et l'entraîneur d'une grotte partiellement inondée du nord de la Thaïlande.

Voici quelques-unes des options et pourquoi extraire les 12 garçons et l'entraîneur pourrait prendre du temps:

LA GROTTE EST ÉNORME

La grotte de Tham Luang Nang Non, dans la province de Chiang Rai, s'étend sur une dizaine de kilomètres sous une montagne. Il s'agit essentiellement d'une série de passages étroits qui mènent à des chambres plus vastes, puis à de nouveaux passages étroits. Le sol rocheux et boueux change fréquemment d'élévation en cours de route. Le Conseil britannique du sauvetage en caverne, dont les membres participent à l'opération, estime que les garçons sont à environ deux kilomètres de l'entrée de la grotte et à entre 800 mètres et un kilomètre sous la surface. D'autres croient que les garçons se trouvent à quatre kilomètres de l'entrée.

LA GROTTE EST INONDÉE

Trouver les garçons a pris plus de neuf jours, en partie à cause de la difficulté de se déplacer dans la grotte. La grotte a été inondée pendant la saison des pluies en Thaïlande et même les plongeurs d'élite SEAL de la marine thaïlandaise éprouvaient des difficultés à se déplacer en raison des eaux boueuses, des courants et des passages étroits.

LIRE AUSSI:

LA SÉCURITÉ D'ABORD

Les autorités thaïlandaises se sont engagées à «assurer la sécurité à 100 pour cent» en examinant comment extraire les garçons, qui ne semblent pas avoir besoin d'une évacuation médicale d'urgence. Le gouverneur provincial de Chiang Rai, Narongsak Osatanakorn, a déclaré: «Nous avons travaillé si fort pour les trouver et nous ne les perdrons pas». Selon Anmar Mirza, coordonnateur national de la Commission nationale du sauvetage en caverne des États-Unis et rédacteur en chef du livre Manual of US Cave Rescue Technique, la décision à prendre maintenant est maintenant d'essayer d'évacuer les garçons ou de les ravitailler sur place.

LES RAVITAILLER SUR PLACE

C'est probablement l'option la plus sécuritaire. Cela impliquerait d'apporter de la nourriture et d'autres fournitures aux garçons et d'attendre que les niveaux d'eau chutent, naturellement ou en pompant l'eau, ou jusqu'à ce que les sauveteurs puissent trouver ou créer une autre sortie. Cela pourrait durer de quelques jours à quelques semaines, voire même plusieurs mois, car la saison des pluies s'étire généralement jusqu'en octobre. La marine thaïlandaise fait déjà cela à court terme, en envoyant des équipes avec de la nourriture liquide riche en protéines pour nourrir les garçons, leur tenir compagnie et explorer l'infrastructure de la grotte où ils se trouvent pour assurer leur sécurité. La marine a dit que des médecins seraient envoyés pour aider et améliorer les conditions dans la grotte.

LE DANGER DE RESTER EN PLACE

Les pluies de la mousson arrivent. Après une pause météorologique depuis quelques derniers jours, les prévisions pour Chiang Rai prévoient une pluie légère jusqu'à vendredi, suivie de fortes pluies débutant samedi et se poursuivant jusqu'au 10 juillet. De telles tempêtes pourraient augmenter les niveaux d'eau dans la grotte et compliquer l'approvisionnement ou une éventuelle extraction, le cas échéant. Selon le ministre de l'Intérieur, Anupong Paojinda, à la suite des prévisions, les garçons devront peut-être plonger pour sortir.

Linh Pham via Getty Images
Les familles des enfants pris dans la grotte ont pu voir des photos de ces derniers qui ont été retrouvés.

CRÉER UNE AUTRE ENTRÉE

En plus des efforts à l'intérieur de la grotte, les secouristes ont exploré le flanc de la montagne à la recherche de voies possibles pour accéder aux cavernes dessous. Les autorités ont déclaré que ces efforts se poursuivraient. Des pelles rétrocaveuses et l'équipement de forage ont été envoyés à la montagne, mais la création d'un puits assez grand pour extraire les garçons serait extrêmement compliquée et pourrait prendre beaucoup de temps. Le Conseil britannique du sauvetage en caverne a dit que les garçons sont «situés dans un espace relativement petit et que toute tentative de forage potentielle comme moyen de sauvetage serait très difficile».

PLONGER

La plongée serait la méthode d'extraction la plus rapide, mais sans doute la plus dangereuse. M. Mirza a expliqué qu'«essayer de faire passer des non-plongeurs à travers une grotte est l'une des situations les plus dangereuses possible, même si les plongées sont relativement faciles». De toute évidence, les plongées dans la grotte ont été très difficiles. Des experts en spéléologie et en plongée ont eu besoin de plusieurs jours pour rejoindre les garçons. Les extraire pourrait aller plus vite en raison de l'installation de lignes de plongée, des réservoirs d'oxygène supplémentaires laissés sur le chemin et des bâtons lumineux indiquant le chemin. Le Conseil britannique du sauvetage en caverne prévient toutefois que «toute tentative de faire plonger les garçons et leur entraîneur ne sera pas prise à la légère, car il y a des défis techniques et des risques importants à prendre en compte».