NOUVELLES
29/06/2018 06:05 EDT | Actualisé 29/06/2018 12:07 EDT

Une rare vue de l'intérieur d'Habitat 67, oeuvre phare de l'architecte Moshe Safdie

Le complexe emblématique d'Expo 67 ouvre désormais ses portes au public.

Habitat 67, cette icône de l'architecture issue de l'exposition universelle tenue à Montréal il y a maintenant 51 ans, ouvre ses portes pour une visite inédite d'un lieu généralement hors de portée pour les non-résidents.

Tous les Montréalais ont déjà aperçu les immenses cubes de béton superposés qui forment l'extérieur d'Habitat 67, dans le Vieux-Port. Bien des gens d'ailleurs les ont déjà vu aussi, si bien qu'Habitat 67 a remporté un concours international de Lego il y a quelques années. Mais peu y ont pénétré puisque l'endroit, bien qu'il soit emblématique de Montréal, demeure un lieu de résidence.

«À l'intérieur, c'est complètement différent de ce qu'on voit quand on passe à côté. Il y a des espaces verts partout. Les terrasses suspendues sont magnifiques», affirme Julie Bélanger, fondatrice de l'organisme Montréal 67 et organisatrice des premières visites guidées du site.

Habitat 67

L'idée derrière Habitat 67 était d'offrir une alternative aux citadins qui quittaient Montréal pour aller grossir les banlieues. Le complexe a donc été pensé pour offrir un maximum de verdure et de qualité de vie sur un site à forte densité de population.

L'architecte Moshe Safdie, reconnu mondialement pour sa réussite avec Habitat 67 mais aussi pour l'ensemble de son oeuvre, est d'ailleurs connu pour sa devise «for everyone a garden» («à chacun son jardin»). Un exploit d'avant-gardisme, selon Mme Bélanger, à une époque où les édifices en béton monolithiques prenaient leur envol.

Le concept même des cubes était conçu dans cet esprit. Chaque espace créé par le décalage des unités d'habitation est, potentiellement, une occasion de verdissement.

Aujourd'hui, le site contient essentiellement des condos de luxe, les unités se vendant parfois pour plus de 1 M$.

Mme Bélanger a organisé ses premières visites d'Habitat 67 l'an dernier pour le 50e anniversaire d'Expo 67, qui coïncidait avec le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Cette année, l'unité réservée pour les besoins personnels de M. Safdie fait partie de la tournée, après une année de rénovations majeures.

«C'est connu que l'extérieur est classé patrimonial, mais l'unité de M. Safdie est le seul élément intérieur à être aussi classé patrimonial», souligne la guide.

L'unité demeure, à ce jour, la propriété de l'architecte, bien qu'il n'y habite plus depuis de nombreuses années.

Pour les intéressés, les visites coûtent 25$. Mais n'arrivez pas en retard: les tournées partent à l'heure pour ne pas trop déranger les résidents.