POLITIQUE
29/06/2018 07:03 EDT | Actualisé 29/06/2018 07:03 EDT

Élections provinciales 2018: Yves St-Denis tiendra une consultation populaire avant de se lancer

Le député d'Argenteuil fait l'objet d'allégations d'agressions sexuelles.

Facebook/Yves St-Denis

Le député d'Argenteuil, Yves St-Denis, entend mener une consultation populaire dans sa circonscription pendant l'été afin de décider s'il se présentera comme candidat indépendant aux élections générales du 1er octobre prochain.

Dans une vidéo affichée sur sa page Facebook, le député âgé de 55 ans affirme que des citoyens de son comté l'appuient malgré la controverse d'avril dernier qui l'a contraint à se retirer du caucus du Parti libéral du Québec (PLQ). Il a fait l'objet de révélations d'inconduite sexuelle et d'allégations de harcèlement psychologique.

À la suite d'une plainte déposée par une employée du PLQ, M. St-Denis a admis lui avoir expédié en avril 2014 une photo montrant un homme en position assise, alors qu'une femme à genoux lui faisait une fellation. M. St-Denis a assimilé la transmission de cette photo à une blague faite à partir d'une image captée à la télé alors qu'il visionnait un film pornographique.

Après la divulgation de cette affaire, M. St-Denis a siégé à titre de député indépendant.

LIRE AUSSI
»La cousine d'Yves St-Denis allègue avoir été agressée quand elle était adolescente

Dès son élection en 2014, Yves St-Denis avait eu des démêlés avec son ancien employeur, la Commission scolaire des Affluents, qui lui reprochait d'avoir quitté ses fonctions en emportant avec lui du matériel informatique.

Sept mois plus tard, le PLQ avait dû exiger que M. St-Denis retourne le matériel informatique, incluant deux ordinateurs, à son ancien employeur.