DIVERTISSEMENT
28/06/2018 11:33 EDT | Actualisé 29/06/2018 07:52 EDT

Jean-François Baril, le prochain Guy Mongrain?

L'animateur a définitivement les atouts pour connaître une carrière similaire, si on lui en donne la chance...

Facebook/Jean-François Baril

Les planètes étaient alignées, mercredi soir, alors que Guy Mongrain et Jean-François Baril figuraient parmi les invités de Pénélope McQuade aux Échangistes. D'un côté, un animateur dont la longue et fructueuse carrière venait tout juste de prendre fin. De l'autre, un homme qui espère pouvoir marcher dans ses pas.

Jean-François Baril est d'ailleurs revenu sur cette fameuse journée du 6 juin 2018, jour où Guy Mongrain a annoncé qu'il quittait La poule aux oeufs d'or. Se trouvant à Chicago pour assister à un tournoi de hockey auquel prenait part son fils Nathan, Baril a été inondé de messages du public espérant le voir reprendre la barre de l'émission l'automne prochain.

Une attention que le principal intéressé a trouvé évidemment très flatteuse.

À l'époque des Mecs Comiques, la gérante du trio avait demandé à Jean-François Baril, Alex Perron et Louis Morissette ce qu'ils aimeraient faire à la fin de cette aventure. Question à laquelle Baril avait répondu en affirmant «vouloir une carrière à la Guy Mongrain».

«Monsieur Mongrain parlait d'un terrain de jeu. J'ai fait La guerre des clans pendant huit ans. J'aime ça faire de la télé, leader un plateau, gérer mes timings, m'assurer que les familles qui viennent se sentent à l'aise, m'assurer que les règlements soient respectés», a-t-il expliqué.

À l'instar de Guy Mongrain, Jean-François Baril a également pris part à deux émissions matinales, d'abord comme collaborateur à l'émission Caféine, sur les ondes de TQS, puis comme animateur de l'émission Ça commence bien, à V.

Pendant presque dix ans, j'avais deux quotidiennes de front, et j'étais comme inexistant.Jean-François Baril

Jean-François Baril a également profité de sa présence sur le plateau pour faire le point sur la période plus difficile sur le plan professionnel qu'il a dû traverser au cours de la dernière année, ainsi que sur la façon dont a pris fin La guerre des clans.

«La fin était attendue. C'est normal, même si ça fait de la peine. Moi c'est plus dans la façon, explique-t-il. Au début de V, La guerre des clans, je suis allé l'animer dans des centres d'achats pour faire connaître le poste, je suis aller dans des Scores servir du poulet. J'ai tout fait pour que mon show marche et il fonctionnait bien. À deux semaines d'avis, un coup de téléphone de quatre minutes pour me dire que c'était terminé, c'est ça qui m'a fait de la peine.»

Jean-François Baril aurait d'ailleurs aimé pouvoir terminer l'aventure entouré de son équipe technique, comme Guy Mongrain a eu la chance de le faire lors de la dernière de La poule aux oeufs d'or.

En attendant de savoir si TVA écoutera le public et confiera la barre de l'émission de Loto-Québec à Jean-François Baril, ce dernier publiera cet automne Influences, un livre traitant de la chaîne d'un événement et de l'influence des gens sur celui-ci.

À voir également :