DIVERTISSEMENT
28/06/2018 14:57 EDT | Actualisé 28/06/2018 15:26 EDT

Une campagne de sociofinancement pour transformer le roman «Aliss» de Patrick Sénecal en roman graphique

«Aliss» est certainement l'un des romans les plus emblématiques de l'auteur québécois...

Avis aux admirateurs de Patrick Senécal: ils peuvent donner un coup de main à leur écrivain d'horreur préféré pour que l'œuvre culte Aliss soit transformée en roman graphique. Comment? En participant à la campagne de sociofinancement lancée vendredi dernier par l'auteur et l'illustrateur, Jeik Dion. Un projet artistique de grande envergure qui occupera les deux prochaines années de l'homme derrière les adaptations BD de Turbo Kid et Amos Daragon.

Courtoisie

Un projet colossal

«C'est hallucinant de voir à quel point Patrick et moi partageons la même vision de l'univers d'Aliss, explique le dessinateur Jeik Dion, qui planche déjà à l'élaboration des esquisses des personnages formant le mystérieux monde d'Aliss. Nous avons tous les deux tellement envie que ce projet voit le jour.»

Aliss est l'un des romans les plus populaires de Patrick Senécal. Une œuvre qui fêtera justement ses 20 ans en 2020 (ceci n'est pas une coïncidence!) et dont l'engouement se fait encore nettement sentir au Québec et, depuis un peu plus d'un an, chez nos voisins français.

«J'ai rencontré Jeik dans un événement littéraire il y a quelques années, se souvient Patrick Senécal. Il est venu me voir pour me dire qu'il était dessinateur, qu'il aimait bien les trucs un peu trash et qu'il avait adoré Aliss, qu'il imaginait être transposé en BD. Cela m'avait allumé comme projet, surtout après avoir vu son travail qui s'inscrit dans l'univers de la bande dessinée sombre à l'américaine qui me plaît bien.»

Après s'être perdus de vue pendant quelques années, revus dans un salon du livre et avoir reparlé du projet, ils ont travaillé ensemble aux rééditions de couvertures des romans Il y aura des morts, Aliss et Oniria. Puis, le duo décide enfin de plonger dans l'aventure d'Aliss version roman graphique.

L'unique façon pour l'illustrateur de pouvoir plancher sur ce projet à temps plein? Trouver une façon de pouvoir être payé pour le faire. Vient alors l'idée d'une campagne de sociofinancement. Une initiative qui s'avère aussi une manière d'impliquer les fans de Senécal dans le processus de création en leur offrant l'occasion de participer concrètement à sa mise sur pied (et même, pour certains, de faire une apparition entre les pages de la future BD en payant pour se procurer cette option inusitée).

«La majorité de mon travail a été fait lors de l'écriture du roman, ajoute Patrick Senécal, qui agira à titre de scénariste. Je vais devoir sélectionner les éléments qui doivent absolument se retrouver dans la BD de 200 pages et faire le découpage du scénario, mais le gros du travail sera pour Jeik. Il a un immense travail de mise en page et de dessin devant lui qui va lui demander, en effet, deux ans de travail à temps plein.»

Comment participer concrètement?

Il reste 18 jours aux amateurs de romans graphiques et aux fidèles lecteurs de Patrick Senécal pour prendre part à cette campagne de sociofinancement. L'objectif de celle-ci est d'arriver à confirmer une prévente de 1 000 exemplaires de cette bande dessinée pour adultes mettant en images la version sénécalienne d'Alice au pays des merveilles.

Pour l'illustrateur comme pour l'auteur, le but n'est certainement pas de faire de cette version graphique d'Aliss la «BD la plus pornographique au monde».

«On s'est tout de suite mis d'accord; notre but n'est pas de passer, par exemple, 10 pages sur la scène de la partouse ou de montrer des pénétrations en gros plans, explique Patrick Senécal. Oui, il va y avoir du sexe, mais le but n'est pas de faire une BD porno, et ce, même si nous sommes bien conscients qu'on aura plus de liberté en BD qu'au cinéma. Les dessins vont être au service de l'histoire.»

Plusieurs options de précommandes sont offertes sur la page de la campagne. Parmi celles-ci, l'achat de copies numériques, de sérigraphies d'un personnage, de commandes du livre en exclusivité avant sa sortie en librairie, d'affiches signées accompagnant le livre, de sérigraphies et livres signés par l'auteur et l'illustrateur, de planches originales et de formules comprenant un souper avec les créateurs.

Au moment de publier cet article, 69 % de l'objectif de 1 000 exemplaires précommandés avait été atteint.