NOUVELLES
27/06/2018 12:44 EDT | Actualisé 27/06/2018 12:45 EDT

Facebook s'allie à l'Agence France-presse pour lutter contre les fausses nouvelles au Canada

Les Canadiens seront avisés si une nouvelle qu'ils partagent est considérée comme fausse.

Detail of Facebook social media app icon on iPad tablet computer screen
Getty Images/Canopy
Detail of Facebook social media app icon on iPad tablet computer screen

Facebook lance mardi une application indépendante de vérification des faits visant à lutter contre la propagation de fausses nouvelles sur le réseau social en partenariat avec l'Agence France-presse (AFP).

Le géant internet veut s'assurer d'une participation civique authentique sur sa plateforme.

L'AFP, reconnue par le Poynter's International Fact Checking Code of Principles, un réseau international non partisan de vérification des faits, évaluera les actualités du pays diffusées sur Facebook en anglais et en français pour établir leur taux d'exactitude.

Selon Facebook, ce programme contribuera aussi à réduire la diffusion de récits minant l'authenticité de du réseau social et offrira plus de contexte aux utilisateurs à propos des nouvelles qu'ils consultent.

«En plus de cette collaboration en matière de vérification des faits, nos stratégies comprennent la perturbation des incitatifs financiers, la prise de mesures contre les faux comptes, l'application de techniques d'apprentissage machine pour réduire les messages indésirables, la réduction du nombre de publications provenant de pages Web de mauvaise qualité et l'accès à des perspectives et des renseignements supplémentaires», a déclaré par communiqué Kevin Chan, Chef des politiques publiques de Facebook Canada.

Les Canadiens seront avisés si une nouvelle qu'ils partagent est considérée comme fausse, dans le cadre du programme. De plus, Facebook s'engage à diminuer la visibilité dans le fil d'actualité des utilisateurs des pages qui partagent constamment de fausses nouvelles.

Comment fonctionne la vérification des faits

  • Vérification des actualités. Les actualités signalées sur Facebook seront évaluées par l'AFP, qui a été certifiée par un réseau international non partisan de vérification des faits. Les évaluateurs passeront l'actualité en revue, vérifieront les faits et établiront leur taux d'exactitude.
  • Réduction de la visibilité des faux articles dans le fil d'actualité. Les articles ayant été signalés comme faux par un vérificateur s'afficheront plus loin dans votre fil d'actualité, réduisant ainsi les chances que vous les consultiez.
  • Prise de mesures contre les pages et les sites Web partageant constamment de fausses nouvelles. Les pages qui partagent constamment de fausses nouvelles verront leur visibilité réduite, réduisant ainsi leur capacité à monétiser et promouvoir du contenu.

(Source: Facebook et AFP)