NOUVELLES
26/06/2018 17:47 EDT | Actualisé 26/06/2018 17:47 EDT

Pas de nouveau programme AccèsLogis en juin tel que promis par Québec

Des délais hors du contrôle de la ministre ont fait en sorte qu'elle n'a pu remplir son engagement.

Drimafilm via Getty Images

La nouvelle mouture du programme AccèsLogis ne sera pas dévoilée avant la fin du mois de juin, tel que l'avait promis la ministre de l'Habitation, Lise Thériault.

Rejointe par La Presse canadienne, son attachée de presse a confirmé mardi que des délais hors du contrôle de la ministre ont fait en sorte qu'elle n'a pu remplir son engagement.

Clémence Beaulieu Gendron précise qu'une version finale du programme AccèsLogis a été présentée au ministère de Mme Thériault la semaine dernière par la Société d'habitation du Québec (SHQ).

L'objectif du gouvernement est maintenant d'adopter un nouveau programme d'aide financière cet été.

Pour ce faire, le document devra d'abord être approuvé par les différents comités ministériels impliqués, puis par le conseil des ministres.

Invité à réagir à cette nouvelle, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s'est évidemment montré déçu.

La porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme, rappelle que cela fait plusieurs mois que la mise à niveau d'AccèsLogis est reportée par le gouvernement Couillard.

Elle ajoute qu'une version bonifiée du programme, qui vise la création de logements sociaux et communautaires pour les ménages à revenu faible ou modeste, doit absolument être approuvée avant le déclenchement de la prochaine campagne électorale au Québec cet automne. Mme Laflamme souligne que, sinon, le long processus de consultations aura eu lieu pour rien, et qu'il faudra tout recommencer avec le prochain gouvernement.

Dans son bilan de session parlementaire, le 18 juin dernier, la ministre Thériault rappelait que plus de 65 millions $ avaient été annoncés par son gouvernement pour accélérer la réalisation de projets d'habitation dans le cadre du programme AccèsLogis Québec.

«C'est là qu'on va voir qu'est-ce que le gouvernement décide de prioriser, a affirmé la porte-parole du FRAPRU. Si le logement social fait partie de leurs préoccupations comme ça été affirmé à plusieurs reprises, "ben" il faut livrer la marchandise!»

Véronique Laflamme confirme qu'AccèsLogis permet la réalisation de logements sociaux sous différentes formes. Son problème, selon elle, est qu'il «n'a pas été suffisamment indexé au cours des dernières années alors que les coûts de construction ont explosé».

À titre d'exemple, Mme Laflamme indique que moins de 693 logements sociaux ont été construits cette année au Québec sur les 3000 promis dans le budget.

Sans faire d'autres promesses, l'équipe de la ministre Thériault a indiqué que l'objectif du futur programme sera effectivement de contribuer à compenser la hausse des coûts de construction et d'acquisition de terrains.