BIEN-ÊTRE
26/06/2018 18:23 EDT | Actualisé 23/07/2018 10:44 EDT

Gamers, la rage de jouer : mission désintoxication

Témoignage poignant d'un adolescent de 15 ans en désintoxication.

Le deuxième volet de notre série vidéo originale « Gamers: la rage de jouer» présente Olivier Gauthier, un adolescent de 15 ans en cure de désintoxication. On le retrouve au Grand Chemin, un centre d'aide aux adolescents de 12 à 17 ans contre la toxicomanie, l'alcoolisme, le jeu pathologique et la cyberdépendance.

Sa dépendance?

Les jeux vidéo. Il nous offre un témoignage émouvant, courageux et sincère sur sa dépendance.

«Les jeux me font changer de caractère, me font devenir violent, raconte-t-il. Après avoir joué, souvent je pétais ma coche!»

Un constat lucide qui le pousse ce mois d'avril 2018 à suivre un traitement de 10 semaines à plus de 900 km de sa famille pour se libérer de son lourd fardeau.

«L'attitude d'Olivier compromettait ma sécurité et celle de ma famille, nous étions prêts à jeter l'éponge», nous a confié Josée Couillard, la mère de ce dernier.

Colère, crises, et impuissance, c'est le parcours d'une famille québécoise déchirée, comme bien d'autres, face à cette problématique qu'elle a eu tant de mal à identifier.

«Le jeu est entré chez nous alors qu'Olivier avait 7 ou 8 ans de manière assez banale comme dans toutes les familles qui avaient ces jeux-là, se souvient sa mère. Il était tellement bon et cela le rendait normal, lui qui est atteint de différentes pathologies.» Olivier est suivi pour un syndrome de La Tourette et un TDAH.

Nous avons passé une journée avec Olivier au Grand Chemin. Des cours le matin, aux activités sportives l'après-midi, il nous parle avec courage et beaucoup de coeur de cette dépendance qu'il a décidé de combattre, mais nous confie aussi ses peurs.

Rencontre avec un jeune homme lumineux.

Pour voir la vidéo ci-dessus.

Gamers: la rage de jouer est une série vidéo originale en trois volets du HuffPost Québec qui vous fait entrer dans la vie de ces joueurs qui ont été ou sont encore dépendants, alors que l'OMS vient de déclarer la dépendance aux jeux vidéo comme étant une maladie.

Vaincre ses démons, mission désintoxication et gagner la partie, ces trois reportages sur le terrain vous plongent dans leur réalité déconnectée.