NOUVELLES
26/06/2018 12:48 EDT | Actualisé 26/06/2018 16:00 EDT

Coupe du monde: un match ennuyant pour la France

Quand t'es déjà assuré des 8es de finale...

Benjamin Pavard.
Matthew Ashton - AMA via Getty Images
Benjamin Pavard.

Un match qu'aucune équipe n'avait besoin de gagner est devenu un match qu'aucun amateur du ballon rond ne voudrait regarder.

La France et le Danemark se sont livré le premier match nul 0-0 de la Coupe du monde à la 37e tentative sous les huées et des sifflets des partisans.

Ce match sans intensité a contrasté avec un tournoi enlevant jusqu'ici. Mais il a permis aux deux équipes d'accéder aux huitièmes de finale, avec en prime aucun carton rouge et aucune blessure sérieuse.

Un match nul suffisait pour confirmer ce dénouement, et il devenu incontournable en deuxième demie. La tournure des événements ailleurs dans le groupe C a effectivement rendu ce match sans importance.

Le Pérou a vaincu l'Australie 2-0 à Sotchi au même moment, permettant aux Danois de se qualifier pour les huitièmes de finale même s'ils avaient perdu contre la France.

"Nous avons fait ce qu'il fallait, a déclaré le sélectionneur danois, Age Hareide, en félicitant son équipe pour son jeu discipliné. Nous aurions été stupides d'offrir de l'espace à l'équipe française."

La France, déjà assurée de sa place dans la phase éliminatoire après deux victoires, termine en tête du groupe C, devant le Danemark.

Les deux équipes ont manifesté leur satisfaction, tout comme les milliers d'amateurs danois qui sont restés pour danser et se réjouir dans un stade vide.

Les amateurs sans parti pris dans la foule étaient toutefois moins heureux. De nombreux Russes ont sifflé les passes imprécises et le jeu lent au fur et à mesure que le match progressait alors que le Danemark jouait pour le nul _ probablement conscient que l'Australie n'avait aucune chance de gagner.

Jamais depuis 1954 il n'avait été nécessaire d'attendre aussi longtemps avant d'être témoin d'un match nul de 0-0 à la Coupe du monde.

"Nous n'avons pas eu à prendre de risques pour faire mieux car ce résultat était satisfaisant pour tout le monde", a déclaré l'entraîneur français Didier Deschamps.

Deschamps a donné congé à six partants et sa formation n'a guère mis à l'épreuve le gardien danois Kasper Schmeichel jusqu'à ce que le remplaçant Nabil Fekir tente deux tirs de loin.

À voir aussi: