NOUVELLES
24/06/2018 14:37 EDT | Actualisé 24/06/2018 14:37 EDT

Ottawa cherche une manière de pardonner les crimes liés au cannabis

Ce qui pourrait mener à une réforme du système de pardon.

Getty Images/fStop

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué que le gouvernement fédéral cherche une façon d'être «juste» envers les personnes ayant des antécédents judiciaires relatifs à la possession de cannabis maintenant que la substance est sur le point de devenir légale.

Ralph Goodale reconnaît que la question du pardon devient légitime pour ceux reconnus coupables de possession de marijuana et que le gouvernement va s'y attaquer dès que la loi sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives va entrer en vigueur. Le ministre a fait cette déclaration au cours d'une entrevue à l'émission «Question Period» au réseau CTV, dimanche matin.

Le cabinet du ministre Goodale confirme que dès l'entrée en vigueur de la loi C-45, le gouvernement va étudier les moyens d'être plus juste envers les citoyens condamnés pour des infractions mineures de possession de cannabis. Ce qui pourrait mener à une réforme du système de pardon.

Le projet de loi du gouvernement pour légaliser et encadrer la marijuana a été adopté la semaine dernière, mais il n'entrera en vigueur que dans quelques mois, soit le 17 octobre.