BIEN-ÊTRE
24/06/2018 13:43 EDT | Actualisé 24/06/2018 13:43 EDT

Faire le ménage, essentiel au bien-être personnel?

Avez-vous déjà eu l'impression de vous sentir mieux après avoir fait un grand ménage?

ljubaphoto via Getty Images

Avez-vous déjà eu l'impression de vous sentir mieux après avoir fait un grand ménage? Si oui, vous êtes loin d'être les seuls.

Selon un récent sondage Léger Marketing, 81 pour cent des Canadiens interrogés affirment que la propreté générale de leur maison est un indicateur de leur bien-être personnel.

Ainsi, on atteindrait une certaine quiétude intérieure lorsque notre environnement immédiat est propre et bien rangé.

Une affirmation qui est loin de surprendre Louise Robitaille, alias Madame Chasse-taches.

Cette experte en ménage croit que le sentiment de satisfaction qui accompagne le travail accompli est thérapeutique.

«Le travail accompli, ça nous rend heureux, soutient-elle. Je dis toujours que lorsqu'on fait une belle journée de ménage, le soir avant de se coucher, on est content d'avoir réussi à mettre sa maison en ordre ou d'avoir réalisé une tâche qu'on remettait depuis des lunes.»

Classen Rafael / EyeEm via Getty Images

Le sondage Léger Marketing, réalisé pour le compte de Vileda Canada, révèle également que 88 pour cent des Canadiens disent se sentir davantage en contrôle de leur vie lorsque leur maison est propre.

Et 77 pour cent des personnes sondées estiment que lorsque leur maison est propre, elles sont plus en mesure de se concentrer sur leurs soins personnels.

Pour parvenir à avoir une maison bien rangée et bien propre, Mme Robitaille recommande de faire un effort quotidien. «Faire le tour de la maison, ça prend environ 7 minutes par jour. Alors quand arrive le temps de nettoyer, ça ne prend pas un temps indéfini», explique-t-elle.

Un bon plan d'organisation est également recommandé pour motiver toute la famille, croit Mme Robitaille.

Dans le cadre du sondage, près de la moitié des femmes interrogées ont déclaré que le ménage leur permettait d'exprimer leurs émotions négatives (48 pour cent). Un effet qui serait plus ténu chez les hommes (38 pour cent).

Enfin, 29 pour cent des répondants soutiennent que laver la vaisselle a un effet thérapeutique.

Le sondage a été réalisé en ligne, du 27 au 30 avril 2018, auprès de 1560 Canadiens. La marge d'erreur est de plus ou moins 2,5 points de pourcentage 19 fois sur 20.