DIVERTISSEMENT
22/06/2018 11:53 EDT | Actualisé 22/06/2018 11:53 EDT

Johnny Depp pense que le LSD aurait aidé à capturer Ben Laden

Il a aussi fait d'autres révélations étonnantes dans une entrevue accordée au magazine Rolling Stone.

Getty Images

CINEMA - Dans une entrevue accordée au célèbre magazine Rolling Stone ce jeudi 21 juin, Johnny Depp se veut très transparent. Son métier d'acteur, ses tatouages, ses problèmes d'argent... Tout y passe.

Parmi ces confidences, Johnny Depp évoque les polémiques auxquelles il a été mêlé ces derniers mois concernant notamment ses déboires légaux. Ses dépenses alarmantes lui ont valu un procès l'opposant à ses anciens agents. Ces sommes importantes d'argent ont été en partie utilisées pour payer un ingénieur du son dédié au comédien.

"D'après le procès, Johnny Depp a fait appel à un ingénieur du son pour ses tournages afin qu'il lui souffle les répliques dans une oreillette. Une action que l'acteur ne dément pas, soulignant que le son ambiant lui permettait de jouer seulement par le regard", explique le magazine. "Il y a des cornemuses, des pleurs d'enfants, des bombes qui explosent... Tout cela crée une vérité. De nombreux grands héros sont dans des films muets. Je devais jouer avec mon regard. J'ai le sentiment que s'il n'y a pas de vérité derrière le regard, peu importent les mots", explique Johnny Depp.

L'acteur revient également sur ses différentes addictions. Il raconte à Rolling Stone qu'une fois, en Floride, sous l'emprise de la drogue, il a demandé à un videur de le frapper.

Johnny Depp n'hésite d'ailleurs pas à faire preuve de prosélytisme estimant, très curieusement, que l'utilisation de stupéfiants aurait pu "accélérer l'arrestation de Ben Laden". "Vous prenez un tas d'avion, des gros avions qui balancent de la merde et vous la remplacez par du LSD que vous dispersez partout à un endroit et au final tout le monde sortira de sa caverne souriant et heureux", imagine le comédien.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également: