POLITIQUE
20/06/2018 12:57 EDT | Actualisé 20/06/2018 12:57 EDT

L'ex-journaliste et haute fonctionnaire Julie Miville-Dechêne nommée au Sénat

Elle était devenue en 2007 la première femme «ombudsman» de Radio-Canada, aux services français.

Twitter/Julie Miville-Dechêne

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mercredi la nomination de Julie Miville-Dechêne comme sénatrice indépendante pour le Québec, afin de combler un siège vacant à la chambre haute.

Journaliste à Radio-Canada durant plus de 25 ans, Mme Miville-Dechêne a été notamment correspondante à Washington, Toronto et Ottawa. Elle était devenue en 2007 la première femme «ombudsman» de Radio-Canada, aux services français.

En 2011, Mme Miville-Dechêne a été nommée présidente du Conseil du statut de la femme du Québec. Elle a ensuite été représentante du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à Paris.

Elle avait été nommée l'automne dernier par le gouvernement du Québec «émissaire aux droits et libertés de la personne», au sein du ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

Sa nomination au Sénat a été recommandée par le Comité consultatif indépendant sur les nominations. À partir d'un groupe de candidatures, le premier ministre choisit ensuite les personnes qu'il recommande à la gouverneure générale.

Dans un communiqué, Justin Trudeau souligne que «son expérience en tant que journaliste et haute-fonctionnaire profitera grandement au Parlement et à l'ensemble du Canada».