NOUVELLES
20/06/2018 07:38 EDT | Actualisé 20/06/2018 10:55 EDT

Bombardier obtient une commande de près de 1 milliard$ de Delta

Le fabricant a vendu 20 biréacteurs régionaux CRJ900 à Delta Air Lines.

Yuri Smityuk/Tass via Getty Images

Delta Air Lines sera le client de lancement du CRJ900 de Bombardier avec une cabine redessinée plus tard cette année puisque le transporteur américain a commandé 20 biréacteurs régionaux à l'avionneur québécois.

Selon les prix courants, la valeur de ce contrat annoncé mercredi est estimée à 961 millions $ US. Toutefois, les compagnies aériennes bénéficient généralement de généreux rabais.

La cabine Atmosphère du CRJ900 propose notamment aux voyageurs une aire de séjour améliorée ainsi que des toilettes plus spacieuses. Ces avions sont assemblés aux installations de l'avionneur situées à Mirabel, dans les Laurentides.

"Nous sommes ravis que Delta continue d'opter pour les avions CRJ pour réaliser la croissance future de ses activités régionales", a souligné le président de Bombardier Avions commerciaux, Fred Cromer, par voie de communiqué.

Configurés pour transporter 70 passagers en deux classes, ces appareils, dont les premières livraisons devraient débuter vers la fin de l'année, seront exploités par Delta Connection - une entité pour laquelle d'autres compagnies aériennes régionales américaines assurent des vols.

aviation-images.com via Getty Images
Photo d'archives d'un avion CRJ900 de Bombardier.

Le transporteur d'Atlanta compte actuellement plus de 450 appareils régionaux dans sa flotte, dont 151 CRJ900 qui sont exploités par des partenaires de Delta Connection.

Pour le constructeur québécois d'avions et de trains, il s'agit d'une deuxième commande de CRJ900 équipés de la nouvelle cabine en environ deux mois.

Le 3 mai dernier, American Airlines avait confirmé l'achat de 15 CRJ900 pour 719 millions $ US selon les prix catalogues. Les livraisons devraient débuter au début du deuxième trimestre de 2019. Ce contrat était assorti d'options pour 15 appareils supplémentaires.

En date du 31 mars dernier, l'avionneur québécois comptait 20 commandes fermes ainsi que six options pour le CRJ900.

À la Bourse de Toronto, l'action de catégorie B de Bombardier se négociait, mercredi avant-midi, à 5,15 $, en hausse de 10 cents, ou 1,98 pour cent. Ce cours est près du sommet d'environ cinq ans qui a été atteint plus tôt cette semaine.