18/06/2018 00:01 EDT | Actualisé 18/06/2018 00:01 EDT

Les signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Getty Images/Passage

L'article suivant est un publireportage.

Elle est l'une des maladies inflammatoires des articulations parmi les plus répandues : la polyarthrite rhumatoïde peut rendre bien pénible le quotidien de ceux qui en souffrent.

Vous vous questionnez à savoir si c'est de cette maladie dont vous souffrez? Voici une liste de quelques signes et symptômes que vous devriez surveiller.

Le gonflement des articulations

La réaction inflammatoire venant avec la polyarthrite rhumatoïde endommage la membrane entourant les articulations : survient alors un œdème (un gonflement) douloureux. L'articulation se gonfle, puis devient chaude et rougeâtre.

La douleur se faisant plus vive pendant la nuit

Qui dit inflammation dit douleurs. L'inflammation des articulations provoque donc de la douleur, qui devient souvent plus intense lorsqu'on se repose ou que l'on dort. Les nuits se font alors courtes, parsemées de réveils douloureux et chargés de raideurs.

La symétrie dans la douleur

Fait inusité : les douleurs venant avec la polyarthrite rhumatoïde se font souvent symétriques. On surveille ainsi les douleurs se déclarant de chaque côté du corps, touchant ainsi deux articulations à la fois. Les deux coudes ou encore les deux genoux heurtant simultanément sont un signe que vous souffrez peut-être de polyarthrite rhumatoïde.

Getty Images

L'apparition de diverses déformations

Avec la progression de la maladie viennent des problèmes et symptômes supplémentaires. Les cartilages, les capsules, les tendons, les ligaments, muscles et les os peuvent être attaqués. Cela engendre des déformations articulaires qui, lentement mais sûrement, se feront invalidantes.

La difficulté à réaliser des gestes de la vie quotidienne

Cette étape se produit alors que l'articulation attaquée devient de plus en plus difficile à mobiliser et que d'autres articulations sont doucement attaquées à leur tour. De petites boules sous la peau peuvent alors apparaître, notamment au niveau des chevilles. De la fièvre, un grand état de fatigue, une perte de poids ou d'appétit peuvent survenir lors des poussées de polyarthrite rhumatoïde. Les petits moments de la vie quotidienne s'en trouvent ébranlés, surtout lorsqu'il y a absence de traitements. D'où l'importance d'aller consulter un médecin rapidement, avant que les articulations ne soient trop abîmées.

L'apparition de signes supplémentaires

L'inflammation dont vous êtes victime semble s'étendre à d'autres organes? Surveillez s'il s'agit de ces quelques signes : sécheresse des yeux, sécheresse de la bouche, atteinte du cœur, des poumons, des reins ou encore présence d'anémie... Il faut toutefois savoir que l'évolution est fortuite, fort variable, d'une vitesse et d'une gravité différente d'un individu à l'autre. Un dixième des gens atteints expérimenteront, par exemple, la naissance de la maladie de façon très brutale (fièvre, fatigue, voire de la difficulté à se déplacer).

gilaxia via Getty Images

Ce qu'il faut savoir sur la polyarthrite rhumatoïde

Les signes initiaux de la polyarthrite rhumatoïde sont variables. La maladie évolue de façon rapide et imprévisible, rendant son diagnostic souvent difficile à poser.

La polyarthrite rhumatoïde comporte une composante génétique. On n'hésite donc pas à consulter un rhumatologue rapidement en cas de signes ou de symptômes, surtout si un membre de votre famille en est atteint.

Même si cela peut être douloureux, votre médecin peut vous aider à mieux vivre avec une telle condition.

Cet article est un publireportage. Pour plus d'informations au sujet de la polyarthrite rhumatoïde, consultez un spécialiste de la santé qualifié.