DIVERTISSEMENT
14/06/2018 14:44 EDT | Actualisé 15/06/2018 11:48 EDT

Le Pharmachien au coeur d'une nouvelle controverse malgré lui

«Je n’en reviens pas, non seulement du commentaire, mais qu’on en soit là...»

Olivier Bernard, mieux connu sous le pseudonyme du Pharmachien, annonçait, ce mercredi 13 juin, la parution à l'automne de son tout premier livre pour enfants.

Un livre ayant pour titre Le petit garçon qui posait trop de questions.

«C'est l'histoire d'Hugo qui part pour une grande aventure afin de comprendre le monde, la nature... et la crème glacée, explique-t-il sur sa page Facebook. Mais surtout, à travers son périple, il découvre la méthode scientifique, son importance dans la vie de tous les jours et apprend à se défendre contre les fausses nouvelles et croyances.»

Plusieurs parents se sont réjouis de la nouvelle, pouvant bientôt compter sur un nouvel outil pédagogique pour guider leurs progénitures dans le merveilleux monde des sciences.

Mais comme rien n'est jamais aussi simple avec les réseaux sociaux, la conjointe d'Olivier Bernard, l'auteure India Desjardins, a dû monter aux barricades dans un long message publié sur sa propre page Facebook pour défendre l'élu de son coeur contre les internautes lui reprochant d'avoir choisi pour héros un petit garçon plutôt qu'une petite fille.

«Alors que personne n'a encore lu le livre, qui n'est pas encore sorti, un commentaire qui revient est : POURQUOI PAS UNE FILLE? IL Y A DE LA PLACE POUR LES FILLES EN SCIENCE», s'indigne-t-elle.

«Ceci n'est pas lancé par des trolls qui n'ont pas de vie. Non, des gens bien, des gens éduqués et même certains collègues de mon chum [...] Je prends une petite pause ici pour dire que je suis une fille, je suis féministe, j'ai moi-même créé un personnage féminin fort à une époque où il y avait davantage de héros masculins.»

India Desjardins explique par la suite que pour ce premier livre de fiction, Olivier Bernard a écouté les conseils de sa douce moitié et s'est inspiré de son propre vécu. «Inspire-toi de toi, parle avec ton cœur, rappelle-toi du p'tit gars que t'étais, ça fait plus vrai dans ce temps-là», lui aurait-elle dit.

Mon chum n'a pas écrit un livre qui s'intitule Le petit gars qui voulait détruire toutes les amazones qui rêvaient de devenir scientifiques.India Desjardins

«Je n'en reviens pas, non seulement du commentaire, mais qu'on en soit là, poursuit-elle. Dans le fond, ce que je comprends, c'est que quand un auteur fait un livre avec un personnage masculin, il sous-entend que l'auteur pense qu'une fille ne pourrait pas vivre cette histoire et qu'il rejette d'emblée qu'une fille aurait sa place dans le domaine d'aventures choisi. N'est-ce pas un peu absurde de prêter cette intention?»

«Ça me fâche en tant qu'auteure, mais aussi en tant que femme. D'ailleurs, s'il y a une femme qui voit un livre qui s'intitule Le petit garçon qui posait trop de questions et qui est soudainement offensée en pensant : ''Oh mon dieu! Je suis une femme et je me pose moi aussi des questions! Pourquoi je ne suis pas représentée par ce livre?'', je veux lui parler!»

India Desjardins indique également qu'il y a bien un personnage féminin dans le récit, lequel joue un rôle primordial dans la quête de réponses du petit garçon.

Il aurait évidemment fallu attendre d'avoir le livre entre les mains pour prendre connaissance de ce détail (tout de même important).

Mais qui, de nos jours, aurait la patience d'attendre quelques semaines pour pouvoir donner son opinion en pleine connaissance de cause?