DIVERTISSEMENT
14/06/2018 09:57 EDT | Actualisé 14/06/2018 09:57 EDT

Emmanuel Auger revient sur le sort de Christian Phaneuf dans «District 31»

«C’est le plus gros deuil de ma carrière...»

Radio-Canada

Emmanuel Auger était de passage sur le plateau des Échangistes, ce mercredi 13 juin, et le sort de Christian Phaneuf dans District 31 a encore une fois fait beaucoup jaser.

Introduit par Pénélope McQuade comme «LE méchant qu'on a adoré détester», Auger s'est confié sur la mort de son personnage, un des rares de la quotidienne qui ne sera pas de retour pour la troisième saison.

Le comédien, pour qui il s'agissait de la première participation de sa carrière à un talk-show, a aussitôt pris la balle au bond pour semer momentanément le doute dans l'esprit de l'animatrice et de ses collègues.

«On va peut-être s'apercevoir que Daniel Chiasson est un très mauvais tireur. Gildor Roy pas de lunettes...», a-t-il lancé à la blague.

Ce dernier est ensuite revenu sur le deuil qu'il a dû faire de son personnage, processus qu'Isabelle Racicot a comparé à une rupture amoureuse.

Facebook/District 31

«C'est le plus gros deuil de ma carrière, parce que souvent, les deuils, on les vit en équipe [...] Je l'ai appris [la mort de Christian Phaneuf, ndlr] quelques jours avant de tourner», a confié le principal intéressé.

«C'est pire, parce que c'est ton gagne-pain. J'avais tellement de plaisir à interpréter ça, je m'amusais tellement. À la fin, je le connaissais ce personnage-là. Je savais exactement comment il allait réagir à telle situation.»

Emmanuel Auger a également révélé qu'il avait d'abord hésité à accepter le rôle en raison des conflits d'horaires que cela aurait pu engendrer.

«J'étais en réflexion, parce qu'on ne m'avait pas dit à quel point il était important. On m'avait appelé pour me dire: ''on t'offre un personnage, deux jours de tournage, possibilité qu'il revienne'', a-t-il expliqué. C'était encore un motard, un bandit, j'avais déjà joué ça. District 31 c'est quand même un gros show, 160 épisodes. Si je fais juste deux jours, je me bloque pour le reste de l'année.»

Enfin, le comédien a également fait part de son désir d'interpréter des personnages un peu plus sympathiques, chose qu'il a eu la chance de faire pour le nouveau film de Michel Jetté, Burn Out ou La Servitude Volontaire, qui doit prendre l'affiche le 21 septembre prochain.

À voir également :