DIVERTISSEMENT
12/06/2018 17:19 EDT | Actualisé 12/06/2018 17:19 EDT

Le Rockfest de Montebello pourrait bien changer de forme en 2019

Et pourrait même un jour déménager de Montebello.

Photo d'archives du Rockfest.
JEAN-FRANÇOIS GALIPEAU
Photo d'archives du Rockfest.

MONTRÉAL - Le Rockfest entamera sa 13e édition dès jeudi dans la magnifique municipalité de Montebello, sur les rives de la rivière des Outaouais.

Depuis sa première présentation où 500 spectateurs avaient assisté aux prestations des groupes sur le terrain de baseball de la municipalité, le festival a bien changé.

Mais voilà que l'heure est maintenant à la réflexion pour le très couru évènement de rock. Avec le taux de change américain, la compétition et les coûts élevés de logistique, des changements devront avoir lieu dans le futur.

Est-ce que cela pourrait vouloir dire un déménagement de Montebello pour le Rockfest? Son président et fondateur, Alex Martel, répond à son grand désarroi que cette éventualité pourrait survenir un jour.

«Ce n'est pas ce que je souhaite parce que je viens de Montebello. Mon coeur est à Montebello. Mais, ça amène son lot de défis», a-t-il mentionné dans une généreuse entrevue dans les bureaux du HuffPost Québec, la semaine dernière.

Paméla Lajeunesse
Alex Martel lors du dévoilement de la programmation du Rockfest.

«Le fait qu'on soit dans le milieu de nulle part, tout nous coûte plus cher. Juste en transport pour les scènes et les toilettes...», a mentionné le plus célèbre des Montebellois.

«Je souhaite que ça puisse rester à Montebello le plus longtemps possible, mais si un moment donné il faut aller ailleurs pour que le festival puisse continuer, je ne ferme pas la porte», a-t-il ajouté.

Si le Rockfest devait déménager, ce serait un dur coup pour la municipalité pour qui les retombées économiques sont énormes durant le Rockfest. Mais aussi pour les festivaliers qui adorent leur relation avec les résidents et l'ambiance dans le village.

En mode survie

Bien que la formule actuelle fonctionne extrêmement bien auprès des festivaliers, Alex Martel avoue que l'organisation du festival est difficile.

«Il y a beaucoup de gens qui pensent que le Rockfest, et les festivals en général, roule sur l'or, mais c'est vraiment loin de la réalité. Le Rockfest et la plupart des festivals sont en mode survie.»

LIRE AUSSI:

«C'est difficile avec le taux de change, la compétition de partout et les bands qui chargent de plus en plus cher même s'ils n'attirent pas plus de monde. Les festivaliers sont de moins en moins prêts à payer cher pour des évènements. Pas juste pour le Rockfest, pour n'importe quoi», a expliqué Alex Martel qui, malgré tout, adore encore autant son festival.

À quelques jours de la 13e édition, la réflexion n'est pas encore entamée. En entrevue avec 99scenes, Alex Martel a toutefois affirmé qu'il s'agit fort probablement du dernier Rockfest dans la forme actuelle.

Bref, qu'il reste à Montebello ou non, le Rockfest 2019 sera vraisemblablement bien différent.

Voir aussi:

Rockfest 25 juin 2016