NOUVELLES
12/06/2018 12:07 EDT | Actualisé 12/06/2018 13:47 EDT

Propos déplacés contre Trudeau: le conseiller de Trump Peter Navarro présente ses excuses

Peter Navarro avait estimé qu'il fallait réserver "une place spéciale en enfer" pour le chef du gouvernement canadien.

Yves Herman / Reuters

Peter Navarro, conseiller économique du président américain Donald Trump réputé pour son intransigeance, a présenté ses excuses mardi pour avoir tenu des propos déplacés contre le premier ministre canadien Justin Trudeau.

"Laissez-moi corriger une erreur que j'ai faite. (...) Le langage que j'ai utilisé était inapproprié", a-t-il admis lors d'une conférence organisée par le quotidien économique américain Wall Street Journal. Peter Navarro avait estimé qu'il fallait réserver "une place spéciale en enfer" pour le chef du gouvernement canadien après la tenue du sommet du G7.

"Il y a une place spéciale en enfer pour tout dirigeant étranger qui fait preuve de mauvaise foi diplomatique avec le président Donald J. Trump et qui tente ensuite de le poignarder dans le dos", avait-il lancé sur les ondes du réseau favori du président, Fox News.

Chip Somodevilla via Getty Images
Photo d'archives de Peter Navarro.

Il a exprimé ses regrets mardi en plaidant que son travail était d'"envoyer un signal de force", et qu'en voulant transmettre ce message, il a employé "un langage qui était inapproprié" qui a porté ombrage au message.

"J'en prends la responsabilité; c'était mon erreur, mes mots", a-t-il offert.

Le premier ministre Justin Trudeau n'a pas répondu aux journalistes qui lui demandaient, mardi après-midi, s'il acceptait cet acte de contrition.

Avec des informations de La Presse canadienne.

À voir également: