NOUVELLES
10/06/2018 18:17 EDT | Actualisé 11/06/2018 06:55 EDT

Grand Prix du Canada à Montréal: le drapeau à damiers est sorti avec encore un tour à compléter

La principale intéressée s'est défendue d'avoir commis une bourde, après coup.

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Formule 1 du Canada, mais l'issue de la course aurait pu être bien différente à cause d'une bête erreur.

La mannequin canadienne Winnie Harlow, invitée à agiter le drapeau à damiers, l'a fait alors qu'il restait un tour à compléter à l'épreuve montréalaise. L'incident est pratiquement passé inaperçu, sauf aux yeux des pilotes.

«Heureusement que nous avons une radio à bord de notre voiture, ainsi qu'un compteur sur mon volant, a commenté Vettel. Si je n'avais pas eu ça, alors j'aurais peut-être levé le pied, en espérant que les autres derrière le fassent aussi.

«Mais entre nous, j'étais davantage préoccupé par la possibilité que des gens sautent sur la piste pour célébrer, alors que nous étions à pleine vitesse pour le dernier tour», a-t-il ajouté.

La principale intéressée s'est défendue d'avoir commis une bourde, après coup.

«Ils m'ont dit de le faire, s'est-elle défendue au micro de la chaîne RDS. Mais je suis assez contente de l'avoir fait, parce que ça m'a permis d'avoir plus de photos. Heureusement qu'il ne s'est rien produit de grave.»

François Dumontier, l'organisateur du Grand Prix du Canada, a souligné que la pratique d'inviter une personnalité pour agiter le drapeau à damiers était courante en F1, mais il a assuré n'avoir jamais vu une situation semblable — «sauf en NASCAR», a-t-il dit.

Le grand patron d'Octane Management a aussi précisé que l'identité de la personne qui agite le drapeau à damiers ne relevait pas de ses pouvoirs. Il a toutefois admis que la situation devra être corrigée.

«Premièrement, l'invitation à cette personne n'était pas prévue avant la course. Quelqu'un l'a invitée pendant celle-ci, a dit Dumontier en entretien exclusif avec La Presse canadienne. Je n'ai aucun pouvoir là-dessus. D'après moi, dans l'excitation du moment, elle l'a agité (le drapeau à damiers), mais que voulez-vous?

«Je suis certain que la FIA va vouloir régler ce problème assez rapidement. En fait, ce ne sera même pas avec nous; ça sera fort probablement avec les gens de la F1», a-t-il conclu.

Correction: Le drapeau a damiers a été agité un tour trop tôt et non pas avec deux tours à compléter.