NOUVELLES
09/06/2018 19:54 EDT | Actualisé 09/06/2018 19:54 EDT

Ce sera au tour de la France de présider le prochain G7

Plutôt que le mois de juin traditionnellement choisi, le président français a évoqué la fin de l'été.

Après La Malbaie au Québec, le prochain sommet du G7 aura lieu à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, "à la fin de l'été 2019", a annoncé samedi le président français Emmanuel Macron à l'issue du G7 du Canada.

Ce sera au tour de la France de présider le G7, à partir du 1er janvier, avec la tâche d'organiser des réunions mensuelles des diplomates des pays membres (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon) puis le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement lui-même.

"Je souhaitais mettre à l'honneur une ville de province. Et c'est une ville qui m'est chère dans une région qui me l'est tout autant", a précisé M. Macron, qui s'est rendu plusieurs fois en vacances dans cette station balnéaire.

Plutôt que le mois de juin traditionnellement choisi, le président français a évoqué la fin de l'été. Le mois de juin 2019 sera occupé par les élections européennes.

Il a aussi laissé entendre qu'il aimerait y inviter Vladimir Poutine, voire réintégrer la Russie dans ce cénacle, mais "si et seulement si" Moscou respecte les accords de Minsk pour la paix en Ukraine. La Russie avait été évincée en 2014 après l'annexion de la Crimée.

Au G7 de La Malbaie, l'Union européenne a clairement écarté la proposition du président américain Donald Trump de réintégrer Moscou à ce club, en raison de la Crimée.

C'est à Deauville (nord-ouest) en 2011 que la France avait accueilli la dernière fois ce club des grandes puissances économiques qui était alors un G8, avec la Russie.