POLITIQUE
08/06/2018 21:54 EDT | Actualisé 09/06/2018 08:52 EDT

Une manifestation d'extrême-droite s'organise à La Malbaie contre le G7

Le groupe Québec Libre en Action aurait des atomes crochus avec La Meute et Storm Alliance.

Des manifestants des groupes d'extrême droite d'Atalante et des Soldats d'Odin manifestent sur les rempart de Québec lors d'un rassemblement organisé par La Meute et Storm Alliance à Québec, le 25 novembre 2017.
Mathieu Belanger / Reuters
Des manifestants des groupes d'extrême droite d'Atalante et des Soldats d'Odin manifestent sur les rempart de Québec lors d'un rassemblement organisé par La Meute et Storm Alliance à Québec, le 25 novembre 2017.

Un groupe d'extrême droite prépare une manifestation samedi à Charlevoix, dans le cadre du G7. Le groupe Québec Libre en Action, un groupe anti-immigration, prévoit amener des dizaines de manifestants à La Malbaie.

Les manifestations ont été quasi-inexistantes à La Malbaie jusqu'à présent. Mis à part une poignée de réfugiés nord-coréens et de manifestants ukrainiens venus dénoncer la répression russe, la «zone de libre expression» installée pour accueillir les foules est pratiquement vide depuis mercredi.

Cette situation pourrait changer assez radicalement samedi. Québec Libre en Action arrivera à La Malbaie en avant-midi et plus de 100 personnes ont manifesté leur intérêt. Dans une vidéo affichée sur Facebook, les organisateurs affirment collaborer avec la police.

Un des organisateurs, John Hex, dit s'attendre à une riposte des groupes antifascistes. Il affirme toutefois que son groupe manifestera pacifiquement.

«On a des valeurs au Québec. On est là pour donner l'exemple. Ils veulent nous provoquer, c'es leur job. Nous on est là pour se tenir, pour se défendre», dit-il.

Le groupe de M. Hex est moins connu que d'autres organisations d'extrême-droite comme Storm Alliance, La Meute, ou Northern Guard. Au cours des dernières années, des éléments de ces groupes se sont fait connaître dans des manifestations à Québec, à Montréal et sur le chemin Roxham, d'où viennent de nombreux migrants fuyant les États-Unis.

Selon Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles, certains membres de Québec Libre en Action seraient également associés à Storm Alliance ou La Meute. Ils véhiculeraient des propos conspirationnistes et anti-islam.

Dans la vidéo, John Hex et un collègue, Pierre Dion, invitent la chef du Bloc Québécois Martine Ouellet à se joindre à eux.

«Mme Ouellet, on vous invite à vous joindre à nous. Moi je la prendrais dans mon équipe», lance M. Dion.

Mme Ouellet a récemment été désavouée par les membres du Bloc lors d'un vote de confiance où elle n'a recueilli que 32% d'appuis. Sa démission sera effective le 11 juin.

«Si elle n'a pas trouvé sa place en politique, parce que d'après ce que je peux voir ce n'est pas elle le problème, elle a été tassée... si elle veut se joindre au peuple, pourquoi pas?», ajoute John Hex.

Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, ne s'inquiète pas de la présence du groupe.

«Je n'ai pas d'informations manifestes que ça pourrait déborder. Je n'ai pas une quantité considérable d'informations et je pense que ça va continuer à bien se passer», dit-il.