DIVERTISSEMENT
08/06/2018 17:50 EDT | Actualisé 08/06/2018 17:57 EDT

Klô Pelgag renoue avec l'orchestre du Temple Thoracique

Elle sera sur la scène Bell des Francofolies le 10 juin prochain.

Facebook/Klô Pelgag

L'auteure-compositrice-interprète Klô Pelgag, qui avait remporté le Félix de l'auteure-compositrice de l'année au dernier gala de l'ADISQ, montera en compagnie de l'orchestre du Temple Thoracique sur la scène Bell des Francofolies le 10 juin prochain.

Nous nous sommes entretenus avec l'artiste de 28 ans au sujet de sa carrière et de son spectacle de dimanche.

Comment qualifierais-tu ta musique, ton univers?

«Je la qualifie pas, en temps normal, parce que je suis en train de la faire. Je laisse plus cette activité-là aux autres, qui la reçoivent.»

Songeais-tu en commençant ta carrière explorer un tel univers? Ça allait de pair, ou tu as choisi d'aborder ce créneau?

«Ça reflète ce que je suis. Y'a rien qui a été vraiment prémédité là-dedans. Je fais juste être et exister et faire de la musique et ça donne un peu le reflet de ce que je suis. J'ai pas nécessairement étudié la chose, je pense que ma façon de faire est très très instinctive et spontanée. J'essaie d'être le plus en accord possible avec les idées et ce que je suis dans le moment où je le fais.»

Sur une base plus personnelle, d'où vient ton inspiration pour tes textes, ta musique?

«Je dirais que ça vient assez naturellement. C'est sûr que je suis influencée parce qui m'entoure et ce que je vis. Ce qui prédomine dans mes chansons, c'est mes émotions et les trucs bien réels comme tout le monde. C'est les mêmes émotions que tout le monde vit dans sa vie. C'est rien de très surréaliste ou très imaginé, après c'est peut-être la façon de le partager qui est un peu différente.»

Il y a une poésie certaine dans tes paroles et dans tes chansons. Est-ce que tu pourrais envisager de te lancer dans un projet d'écriture qui serait dénué de musique?

«J'aimerais ça. Le texte et l'écriture c'est quelque chose qui est assez précieux et important pour moi. Éventuellement, ça pourrait être quelque chose qui pourrait m'intéresser. Mais je vais le laisser arriver quand ça arrivera.».

À quoi on doit s'attendre pour ton spectacle de dimanche?

«En fait, c'est le spectacle qu'on a fait il y a un an, mais en extérieur. Le spectacle va être plus basé sur la musique et moins sur la mise en scène. On mobilise une trentaine ou une quarantaine de musiciens. C'est l'album sur scène.»

Justement, être sur scène avec autant de musiciens, c'est confortant ou ça te rend plus nerveuse?

«Moi, je suis toujours stressée avant mes spectacles. Je pense que c'est hyper sain. Ça fait que je prends ça à coeur et au sérieux. Je pense que c'est important de garder une certaine fébrilité dans ce qu'on fait. Oui, c'est très très différent du spectacle que j'ai fait une centaine de fois cette année. On a une répétition pour ça, c'est énorme, c'est pas du tout pareil de jouer avec un orchestre que de jouer en band. C'est une autre approche, mais c'est d'autant plus excitant de faire quelque chose qu'on fait rarement.»

Klô Pelgag montera sur scène ce dimanche vers 21h et jouera les pièces de son album L'Étoile thoracique, sorti en novembre 2016.