POLITIQUE
07/06/2018 08:43 EDT | Actualisé 07/06/2018 08:47 EDT

Même si Trump évoque la guerre de 1812, Justin Trudeau et lui sont de vrais amis, assure Chrystia Freeland

«N'avez-vous pas incendié la Maison-Blanche?»

Carlos Barria / Reuters

Chrystia Freeland a assuré aux journalistes mercredi que le premier ministre et le président américain ont une «relation personnelle vraiment cordiale», malgré une récente conversation tendue rapportée par les médias, au cours de laquelle Donald Trump aurait évoqué la guerre de 1812.

Selon CNN, les deux chefs d'État discutaient de commerce lorsque le premier ministre Justin Trudeau a demandé au président d'expliquer en quoi les tarifs douaniers constituent une question de sécurité nationale. «N'avez-vous pas incendié la Maison-Blanche?» aurait répondu Trump, le 25 mai.

Le Canada n'était pas un pays en 1812, mais une colonie britannique. De nombreux documents historiques démontrent que ce sont les troupes britanniques qui ont mis le feu à la Maison-Blanche, il y a plus de 200 ans.

L'administration Trump a annoncé sa décision d'imposer une surtaxe douanière de 25% sur les importations canadiennes, mexicaines et européennes d'acier et d'aluminium quelques jours après cette conversation.

Jonathan Ernst / Reuters
Donald Trump accueille Justin Trudeau à la Maison-Blanche, en 2017.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a affirmé que le coup de fil n'est pas le reflet du genre de relations qu'entretiennent Trump et Trudeau. Elle a aussi soutenu que les deux hommes sont de vrais amis.

Le bureau du premier ministre a refusé de commenter «les détails de leurs conversations privées».

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

À voir aussi sur le HuffPost Québec: