NOUVELLES
07/06/2018 12:29 EDT | Actualisé 07/06/2018 12:29 EDT

Grand Prix du Canada à Montréal: la journée portes ouvertes fait la joie des fans de F1

Voyez toutes nos photos dans notre galerie!

FOTOimage

Les activités entourant le Grand Prix du Canada à Montréal sont officiellement lancées.

Les friands de Formule Un ont pu voir de près les bolides alors que c'était la traditionnelle journée de portes ouvertes sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Les fans étaient encore une fois nombreux pour observer le travail des mécaniciens en plus de pouvoir rencontrer les pilotes.

Le Québécois Lance Stroll était évidemment l'un des pilotes qui a signé le plus d'autographes.

Voyez toutes nos photos dans la galerie ci-dessous:

Galerie photo
Les portes ouvertes du GP du Canada 2018
Voyez les images

Une lutte à trois se dessine à l'aube du GP du Canada

L'étonnante victoire du pilote Red Bull Daniel Ricciardo au Grand Prix de Monaco il y a deux semaines a peut-être relancé la course au championnat des pilotes de Formule 1, qui était jusqu'ici dominée par Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

C'est du moins ce que croit Hamilton, le meneur au championnat des pilotes, qui a vu l'Australien signer sa deuxième victoire de la campagne, après celle au Grand Prix de Chine le 15 avril.

L'astucieux pilotage de Ricciardo à bord d'une voiture défaillante — son système de récupération de l'énergie a rendu l'âme en pleine course — dans les rues de la principauté monégasque n'était peut-être pas aussi spectaculaire que celui qui l'a mené à la victoire à Shanghai, mais il lui a permis de rejoindre Hamilton et Vettel avec deux victoires chacun en 2018.

Il va falloir prouver au moins une fois avant la pause estivale que nous sommes capables de gagner sur des circuits différents.Daniel Ricciardo

D'ailleurs, pendant que son jeune coéquipier Max Verstappen multiplie les erreurs, Ricciardo exploite chaque occasion d'obtenir un résultat souvent supérieur au potentiel de sa voiture. Néanmoins, le principal intéressé a tenu à minimiser les attentes envers Red Bull après son étincelante victoire à Monte-Carlo.

«Les meneurs ont encore une bonne avance, a-t-il déclaré en conférence de presse. Lutter pour le championnat n'est pas impossible, mais ce n'est sûrement pas ma priorité actuellement. Il va falloir prouver au moins une fois avant la pause estivale que nous sommes capables de gagner sur des circuits différents. Si nous le faisons, nous pourrons parler d'une lutte pour le titre.»

Tout un défi pour Ricciardo

Ce triomphe l'a tout de même propulsé en troisième place du championnat des pilotes avec un total de 72 points, 38 de moins que le pilote Mercedes et 24 de moins que le pilote Ferrari. Mais voilà, une autre tuile vient de s'abattre sur la tête de Red Bull.

Le directeur technique de l'équipe, Adrian Newey, a annoncé en début de semaine que Red Bull avait dû remplacer le système de récupération de l'énergie sur sa voiture, ce qui entraînera une pénalité sur la grille de départ dimanche.

«Il écopera de toute évidence d'une pénalité à Montréal, mais nous ignorons pour l'instant de combien de places elle sera, a déclaré Newey à l'agence Reuters. De plus, il se peut que la batterie de la voiture ait été endommagée, mais nous l'ignorons pour l'instant puisque nous devons attendre l'analyse du manufacturier Renault.»

FOTOimage
Daniel Ricciardo lors de la journée portes ouvertes au Circuit Gilles-Villeneuve.

Tout n'est pas perdu pour Ricciardo, qui est reconnu comme étant l'un des meilleurs pilotes dans la dernière portion d'un Grand Prix. Ainsi, même si la F1 ne favorise guère les dépassements, ses victoires ont souvent été marquées par des remontées spectaculaires.

Ce fut notamment le cas cette saison en Chine, après qu'il eut doublé successivement Kimi Raikkonen, Verstappen, Hamilton, Vettel et Valtteri Bottas pour arracher la victoire. Et pour cette raison, Hamilton considère Ricciardo comme une menace dans la course au championnat.

«C'est de toute évidence une lutte à trois, a reconnu Hamilton plus tôt cette semaine sur le site 'F1.com'. Ferrari est encore l'équipe la plus forte, selon moi. Leur voiture était rapide (à Monaco), et elle est assez performante depuis le début de la campagne. Évidemment, ils (Ferrari) ont commis quelques bourdes qui leur ont coûté cher, et heureusement pour nous, nous avons été en mesure d'en profiter pour creuser l'écart en tête.

«Je crois que Red Bull bénéficiera d'une amélioration technique d'ici peu, du moins je crois que leur moteur en obtiendra une ici (au Grand Prix du Canada), donc ce sera intéressant d'observer leurs progrès ici. (...) Mais je vous le dis: nous faisons tout en notre pouvoir pour gagner — car Red Bull peut gagner, Ferrari peut gagner et nous aussi. C'est merveilleux. J'adore ça, surtout quand des défis se dressent devant moi», a renchéri Hamilton.

L'histoire joue toutefois en faveur du Britannique, qui a remporté six des huit dernières épreuves sur le circuit Gilles-Villeneuve. Seuls Vettel, en 2013, et Ricciardo, en 2014, l'ont empêché de grimper sur la plus haute marche du podium du Grand Prix du Canada depuis le retour de l'épreuve à la suite de sa brève disparition, en 2009.

De plus, Hamilton aura une autre source de motivation ce week-end. Il pourrait en effet rejoindre Michael Schumacher dans le livre de records de la F1 s'il parvient à se qualifier sur la première ligne de la grille de départ d'un Grand Prix — dans ce cas-ci, celui du Canada — pour la 10e fois de sa carrière. Schumacher a accompli cet exploit au Grand Prix du Japon, à Suzuka.